Centre-Val de Loire: Orléans se distingue dans le milieu de l’immobilier

26 juillet 2017
La ville d’Orléans commence à prendre du poids sur le marché de l’immobilier. Les nouveaux arrivants se font de plus en plus nombreux

La cité johannique voit d’avantage d’arrivants en son entre sur les deux dernières années. D’après une étude menée par Movinga (première plateforme européenne consacrée au déménagement en ligne), Orléans ferait partie du top 10 des villes françaises qui comptent le plus de déménagements. L’étude a été réalisée entre l’été 2015 et l’été 2017 sur plus de 90 villes françaises. La ville d’Orléans enregistrerait 45% de taux d’emménagements, ce qui est un chiffre plus qu’encourageant.

L’immobilier repart en flèche

Depuis un an, le nombre de transactions immobilières n’a cessé d’augmenter. Certains professionnels avouent même être revenus à une dynamique de vente comme avant la crise de 2009. Si Orléans devient une ville plus prisée, cela fait suite à la baisse des prix assez importante depuis 2013. Des quartiers d’Orléans sont désormais plus ciblés par la baisse des tarifs, c’est le cas à Dunois où le prix des maisons a perdu 4,2%. Concernant le quartier des Carmes, c’est également moins cher qu’avant, avec -4,8%.

Aujourd’hui la ville d’Orléans séduit par son envie de renouveau des élus mais aussi sa qualité de vie. Depuis peu, il faut savoir aussi que la commune a été reconnue en tant que métropole depuis peu.

Tours est également bien placé

Chaque année en France, 3 millions de français changent de ville et décident de déménager. Si Orléans se classe dans le top 10, Tours n’a rien à envier à son voisin. La ville tourangelle enregistre 35% de taux d’emménagements. On retrouve dans les très bons élèves, Limoges avec 89% mais aussi Poitiers avec 31%.

A contrario, des villes voient leurs habitants partir et en tête des plus mal classés, on retrouve la ville de Niort avec 50% de taux de déménagements. La Rochelle se classe troisième avec 44%.