La maternité privée de la Rochelle va fermer

Pixabay ©
15 novembre 2017
Par Lucie Claussin
C’est officiel ! La maternité privée de La Rochelle va fermer !

La fermeture de l’établissement a été confirmée

La clinique du Mail va mettre un terme à ses activités obstétricales, faute d’avoir pu recruter l’équipe médicale nécessaire au bon fonctionnement de ce service. Il n’y aura donc bientôt plus aucun accouchements ni suivis de grossesse.

Les derniers accouchements seront pratiqués le 15 décembre, et les derniers bébés quitteront le service le 20 décembre. À savoir que le nombre de naissances dans cette maternité était en chute. L’année dernière 575 enfants sont nés à la Clinique du Mail.

Que vont devenir les employés de la clinique ?

18 salariés, 9 sages-femmes et 9 auxiliaires de puériculture, travaillent actuellement dans cette maternité, elles se verront proposer un reclassement au sein de l’établissement. En janvier dernier trois obstétriciens travaillaient dans l’établissement. Le premier est parti en début d’année, les deux autres quitteront les lieux rapidement. L’établissement avait pourtant tenté de nombreuses fois de reconstituer une équipe médicale compétente pour accueillir dans de bonnes conditions les femmes enceintes. Finalement, aucun gynécologue-obstétricien n’a été recruté.

Olivier Le Borgne, directeur de la Clinique du mail a déclaré dans un communiqué : « Nous regrettons profondément qu’aucune solution pérenne qui nous aurait permis de maintenir une maternité privée à La Rochelle n’ait pu être trouvée. Néanmoins, il nous faut faire face aujourd’hui à la situation. Dans cette perspective, nous allons travailler activement avec les représentants des salariés. Plusieurs salariés se verront ainsi proposer des mesures de reclassement au sein de l’établissement.»

De son côté l’ARS (Agence régionale de santé) a annoncé son avis défavorable quant à cette fermeture. Elle a demandé à l'hôpital public de La Rochelle de s'organiser, pour accueillir des naissances supplémentaires. Six chambres supplémentaires vont y être créées. Cette fermeture, signe la fin de l’offre de soins privés pour les femmes enceintes dans le département.