MifaMosa donne de la couleur aux rues orléanaises (photo)

Pixabay
07 novembre 2017
Par Benoit Billot
Depuis quelques mois, les plaques des rues orléanaises sont accompagnées d’un dessin. Des œuvres qui ont été réalisées par l’artiste MifaMosa.

Vous êtes orléanais ? Vous avez peut-être remarqué depuis quelques temps ces petits dessins juste au-dessus des plaques des noms de rues. Récemment, un artiste du nom de MifaMosa donne plus de gaieté à nos rues lorsqu’on se balade dans la ville de la cité Johannique. Ses petits dessins en mosaïque appliquée et pixel art ont souvent un sens avec le nom de la rue ou de la place en question.

Un concept innovateur

Jusqu’à présent, personne n’avait eu l’idée de coller des créations comme celle-ci, au-dessus des plaques des noms de rues. À plusieurs reprises, MifaMosa fait rire et innove dans ses illustrations. En exemple pour la rue d’Angleterre, l’artiste a décidé de représenter le pays par une cabine téléphonique typiquement londonienne. De quoi montrer que l’artiste ne manque pas d’inspiration. Pour l’avenue de Paris, rien ne semblera plus juste que de mettre une Tour Eiffel pour représenter la capitale française. À l’heure actuelle, 30 plaques ont été revues par MifaMosa. Un relooking qui, a priori, n’est pas prêt de se terminer puisque régulièrement, de nouvelles créations fleurissent au fur et à mesure des semaines. Seul inconvénient, le street art est toujours illégal et pourrait poser causer des problèmes à l'artiste MifaMosa.

Orléans, ville d’artiste ?

Si MifaMosa se fait connaître par ses créations sur les plaques de rues, Orléans peut se vanter de laisser une grande place aux artistes peintres, graffeurs etc… L’artiste le plus connu pour ses frasques dans les rues orléanaises n’est autre que Thoma Vuille alias Monsieur Chat. Il arbore régulièrement ‘’son chat’’ sur les murs de la ville avec un énorme sourire. Orléans se fait une place dans le milieu de l’art puisque depuis le début de l’année 2017, la ville a donné la possibilité aux graffeurs de s’exprimer. C’est plus précisément le mur qui longe le cinéma des Carmes qui leur sert de toile. Tous les mois, un artiste graffeur est choisi pour montrer son talent aux yeux de tous.