Pithiviers : Isochem se déplace à Munich

13 septembre 2017
Par Benoit Billot
L’entreprise Isochem, actuellement en redressement judiciaire, voit ses salariés se rendre au siège d’Aurelius à Munich.

L’échéance approche pour l’entreprise Isochem de Pithiviers. Placée en redressement judiciaire en juillet dernier, la date limite pour les éventuels repreneurs a été fixée au lundi 18 septembre. Le dépôt de candidature peut tout de même être repoussé puisqu’il est possible de demander une période supplémentaire pour les repreneurs. En attendant, les employés en colère, ont décidé de taper du poing sur la table et de se rendre à Munich, là où se situe le fond d’investissement Aurelius.

96 emplois menacés

Depuis le mois de juin, on sait que le groupe de chimie fine s’est déclaré en cessation de paiement. A partir de cette décision, 96 emplois sont sur la sellette. Pourtant, après plusieurs années où l’entreprise était mal au poing au niveau des finances, elle atteignait l’année passée un chiffre d’affaires de l’ordre de 57 millions d’euros mais en vain. La direction avait entamé des discussions avec plusieurs industriels et investisseurs dans l’espoir de voir l’activité reprise tout comme un maximum de salariés.

Deux repreneurs se distinguent

A l’heure actuelle, la société a précisé que deux dossiers étaient toujours sur la table. D’après les syndicats, il s’agit d’un repreneur américain et d’un autre italien. Au départ, une dizaine était intéressée par la reprise du projet. Les salariés dans l’attente ont décidé de se rendre en Allemagne et une manifestation est prévue devant les locaux d’Aurelius, l’actuel fonds d’investissement depuis 2010. Ils essaieront tant bien que mal de régler le problème par eux-mêmes et surtout de se faire entendre.