Poitou-Charentes : il invente une bouteille en plastique 100 % biodégradable

12 octobre 2017
Par Lucie Claussin
Nos régions ont du talent !

En Charente-Maritime, Nicolas Moufflet, un ingénieur de 41 ans vient de créer une bouteille en plastique 100 % biodégradable. Ce plastique ne contient aucune goutte de pétrole, contrairement à l’immense majorité des plastiques vendus dans le monde.

Le procédé qui reste secret, a été breveté et est unique au monde.

Une excellente nouvelle quand on sait que 22 000 tonnes de plastiques sont déversées chaque jour dans l’océan.

Un concept unique et naturel :

Le créateur a développé un plastique végétal, à base de canne à sucre, qui pourra donc se recycler facilement et ensuite se composter. C’est le déchet de la canne à sucre, la bagasse qui est utilisée lors de la fabrication. Dans ces plastiques, on peut aussi retrouver des noyaux d’olives broyés, des pépins de raisins, des roseaux, des coquilles de crustacés, des déchets de céréales ou encore des légumes.

Grâce à ce procédé unique et novateur, ces plastiques seront utilisables et recyclables à l’infini.

Un site de production charentais-maritime :

Nommée Lys Packaging, la société de production, se situe à St Georges des Côteaux non loin de Saintes. Elle a été fondée en 2015. Du côté économique, les commandes commencent à affluer. Le Palais de Tokyo (le célèbre centre d’art contemporain parisien) lui a déjà commandé 100 000 bouteilles. D’autres grands groupes du luxe et de l’agroalimentaire s’intéressent aussi de près à ce concept. L’entreprise espère atteindre une production de 700 000 bouteilles végétales cette année. Un million de flacons a déjà été écoulé.

Une invention prometteuse :

Pour cette invention, Nicolas Mouffet a été récompensé de plusieurs prix et du soutien de Bpi France, la Banque publique d'investissement. Il continue ses recherches dans le domaine et espère créer une filière capable de mieux valoriser les déchets verts. Il espère par exemple créer des bouteilles d’huile d’olive à base de noyaux d’olives.