Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Agression d’un surveillant : la ville d’Orléans instaure des mesures de sécurité

20 janvier 2020 à 14h40 Par Alicia Méchin
La municipalité d’Orléans a décidé de réagir ce lundi 20 janvier, après l’agression d’un surveillant par un élève.
Crédit photo : Pixabay

La municipalité d’Orléans a décidé de réagir ce lundi 20 janvier, après l’agression d’un surveillant par un élève, survenue le vendredi 17 janvier dernier au collège Alain-Fournier. Des mesures de sécurité et de prévention ont été mises en place.

Ce vendredi, il s’agissait de la deuxième agression survenue au sein du collège Alain-Fournier d’Orléans-la Source, en l’espace de quelques jours. La première avait en effet eu lieu le mardi 14 janvier dernier. Une élève avait été frappée par d’autres élèves aux abords de l’établissement. Quelques jours plus tard, vendredi dernier donc, c’est un surveillant qui a été agressé par un élève. Il a notamment eu la mâchoire fracturée.

Face à cette situation tendue, la ville d’Orléans a décidé de prendre des mesures, afin d’établir rapidement un retour au calme. La surveillance aux abords du collège a tout d’abord été renforcée, avec des médiateurs ou des patrouilles de police municipale. Ces patrouilles sont effectives dès ce lundi 20 janvier.

Un Conseil exceptionnel pour les Droits et Devoirs des Familles va avoir lieu ce vendredi 24 janvier. Les parents de l’adolescent mis en cause seront reçus par l’établissement et le Maire, pour faire un point sur la situation, et établir un plan d’action individualisé. Cette réunion « permet au Maire d’entendre les familles rencontrant des difficultés et d’envisager des solutions d’accompagnement et de soutien parental », précise la municipalité dans un communiqué.  

Enfin, un renforcement de la coopération entre Ville et collège doit être opéré, afin de « détecter encore plus en amont les situations qui peuvent amener à une dégradation du climat dans l’établissement et à traiter de manière individualisée et globale les cas signalés ».