Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Angers : un vétérinaire aurait fourni des produits euthanasiants à un proche

23 octobre 2019 à 09h23 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Une affaire de suicide assisté à Angers, dans le Maine-et-Loire.
Crédit photo : VIbration

Un homme aurait mis fin à ses jours en mai dernier grâce à des produits euthanasiants fourni par un proche vétérinaire.

Une affaire de suicide assisté à Angers. Les faits se sont produits en mai dernier, lorsqu'un sexagénaire a été retrouvé mort. L’autopsie de son corps a révélé la présence d’un produit euthanasiant. Ce dernier aurait été fourni par l’un de ses proches, un vétérinaire angevin, selon nos confrères du Courrier de l'Ouest. La victime était atteinte d’une maladie neurodégénérative. Le parquet a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour assassinat et tentative d’assassinat. Le vétérinaire n’a pas été mis en examen, mais placé sous le statut de témoin assisté.

 

L’implication du vétérinaire, si elle est avérée, sera difficile à qualifier pénalement puisque le suicide n’est pas infraction. L’assassinat risque de ne pas être retenu si l’homme a uniquement fourni les produits, et la justice pourrait alors requalifier les faits en non-assistance à personne en danger ou provocation au suicide, expliquent nos confrères.