Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Angers : une famille prévenue trois jours après la mort d’un proche

27 juin 2019 à 14h47 Par Alicia Mechin
Crédit photo : Google Maps

Un homme est décédé au CHU d’Angers le 15 juin dernier, d’une embolie pulmonaire. Ses proches assurent qu’ils n’auraient été prévenus du décès que trois jours plus tard.

Selon le Courrier de l’Ouest, qui révèle l’information, la direction de l’hôpital déclare, de son côté, avoir fait le nécessaire pour prévenir la famille. La petite-fille par alliance du défunt affirme qu’un médecin l’aurait appelé le soir du décès, mais qu’il n’aurait laissé aucun message et n’aurait jamais rappelé.

La famille estime que ce dysfonctionnement serait lié à une mauvaise communication entre les deux équipes soignantes qui se sont succédées ce soir-là. À cause de cela, la famille n’a pas pu rapatrier le corps du défunt à Segré, le délai de 48 heures après le constat du décès ayant été dépassé. La famille regrette de ne pas avoir pu lui dire « au revoir » convenablement.

Comme le rappelle le Courrier de l’Ouest, ce nouvel épisode soulève un questionnement. En effet, le même jour, un individu est décédé sur le parking de la clinique d’Anjou, après être allé aux urgences du CHU. N’estimant pas avoir été pris en charge rapidement, il avait décidé d’aller ailleurs.