Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Blois : un Tchétchène de 22 ans mis en examen pour apologie du terrorisme

26 octobre 2020 à 06h45 Par Etienne Escuer
Des gendarmes spécialisés du Loir-et-Cher avaient scruté les réseaux sociaux.
Crédit photo : Gendarmerie nationale.

Un jeune homme de 22 ans, d'origine tchétchène et habitant à Blois, a été mis en examen, dimanche 25 octobre, pour apologie d'actes terroristes sur les réseaux sociaux.

Après l’assassinat de Samuel Paty, les forces de l’ordre ont renforcé leur veille les réseaux sociaux. En Loir-et-Cher, ils ont interpellé ce dimanche un jeune homme de 22 ans, soupçonné d’apologie du terrorisme. Né en Russie et d’origine tchétchène, il avait notamment aimé sur son compte Twitter la photographie du corps décapité de Samuel Paty. Les investigations ont également permis de mettre en lumière « des échanges et des écrits pouvant caractériser des actes d'apologie du terrorisme », précise le procureur de Blois, Frédéric Chevallier.

Déjà condamné pour des faits similaires en 2017

La perquisition à son domicile a permis de découvrir de nombreuses armes et couteaux. L’homme a été mis en examen et placé en détention provisoire. Il était déjà connu des services de la justice, pour « avoir été condamné en 2017, lorsqu'il était mineur, pour des faits d'apologie d'actes terroristes, à la suite des attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015 », a précisé Frédéric Chevallier. Au cours de sa garde à vue, le suspect a nié toute radicalisation, a indiqué ne pas se souvenir d’avoir aimé la photographie macabre de Samuel Paty et a parlé « d’incompréhension » sur le sens de ses écrits.

(Avec AFP)