Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

CM2, CP et grandes sections d’abord : les pistes du retour en classe dévoilées

21 avril 2020 à 13h02 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Une salle de classe.
Crédit photo : Commons - Clio

Le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, a dévoilé les pistes de réflexion pour le retour en classe.

Auditionné par la mission d’information de l’Assemblée Nationale, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education Nationale, a dévoilé les pistes à l’étude pour le retour en classe à partir du 11 mai. Il insiste sur le caractère progressif de la rentrée. Les grandes sections de maternelle, les CP et les CM2 pourraient être les premiers à retrouver les bancs de l’école, dès le 11 mai. Suivraient ensuite les sixièmes et troisièmes pour le collège, premières et de terminales pour le lycée général, le 18 mai. Les ateliers des lycées professionnels pourraient également rouvrir cette semaine-là. Enfin, les autres classes reprendraient les cours la semaine suivante. Ces pistes devront toutefois êtres validées prochainement et pourraient évoluer en fonction de la situation sanitaire.

Jean-Michel Blanquer a assuré qu'avant la réouverture des écoles, un « protocole sanitaire » serait établi, avec par exemple une doctrine sur la nécessité de tests ou le port du masque. Quand les conditions sanitaires ne seront pas respectées, un établissement « ne rouvrira pas », a-t-il dit. Une souplesse sera aussi laissée aux territoires pour apprécier la progressivité de la reprise. « On peut imaginer que dans certains endroits le confinement soit maintenu », a même souligné le ministre. Ces points, qui font l'objet d'une concertation avec l'ensemble des partenaires sociaux et collectivités, « doivent encore être discutés », a-t-il précisé.

Des cours en petits groupes

« On travaillera par petits groupes, nous définirons le plafond, par exemple 15 élèves », poursuit Jean-Michel Blanquer. « Nous laisserons des marges de souplesse importantes localement ». Concernant les professeurs, « ils seront au travail dans l’établissement », même si ceux qui sont vulnérables au niveau de la santé pourront rester chez eux et être en télétravail. « Il y aura une forte autonomie laissée aux établissements dans la manière de faire pour tenir compte d'une certain nombre de réalités », ajoute le ministre. « Mais un élève ne sera jamais en dehors de l'obligation scolaire. Si des familles ne veulent pas envoyer leurs enfant, c'est possible, mais il faudra assurer l'enseignement à distance ».

Le dispositif « école ouverte » sera renforcé, et les établissements scolaires pourraient rester ouverts cet été pour des activités ludiques et sportives, a également ajouté Jean-Michel Blanquer. Le ministre a aussi évoqué les colonies de vacances, qui se feront « dans un cadre régional ».