Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Dans « Les Filles de Romorantin », Nassira El Moaddem raconte sa ville natale

21 octobre 2019 à 07h20 Par Etienne Escuer
Nassira El Moaddem vient de publier son premier livre, "Les filles de Romorantin"
Crédit photo : Vibration / Etienne Escuer

La journaliste Nassira El Moaddem vient de publier « Les Filles de Romorantin », où elle dresse un portrait de sa ville natale.

Elle est journaliste, a travaillé pour plusieurs médias comme Itélé, France 2, Le Monde ou encore le Bondy Blog, mais n’a jamais oublié sa Sologne natale. Nassira El Moaddem vient de publier le 16 octobre son premier livre, « Les Filles de Romorantin ». Elle y raconte l’évolution de sa ville : ses quartiers, Matra, les gilets jaunes, l’abandon du centre-ville. « Des histoires, il y en a partout, même à côté de chez nous, même chez nous », explique-t-elle. Nassira El Moaddem dresse ainsi un portrait de cette sous-préfecture du Loir-et-Cher, d’à peine 20.000 habitants, à laquelle est toujours très attachée :

 

Écouter le podcast

 

A 35 ans, elle avait pour projet d’écrire ce livre sur Romorantin depuis quelques années, déjà. Les filles de Romorantin, c’est elle, mais c’est aussi Caroline, une amie d’enfance retrouvée l’an dernier, au moment des manifestations des Gilets Jaunes :

 

Écouter le podcast

 

Matra, la prospérité puis la fermeture

Comment évoquer Romorantin sans parler de Matra ? Le père de Nassira El Moaddem travaillait dans l’usine automobile, qui a employé jusqu’à 3.000 personnes, pour produire la Renault Espace. 870.000 véhicules sont sortis du site loir-et-chérien, qui a longtemps assuré la prospérité de la commune. Avant sa fermeture brutale au début des années 2000. Un événement que les habitants ont toujours du mal à accepter, raconte la journaliste :

 

Écouter le podcast

 

Nassira El Moaddem a quitté Romorantin après le lycée pour ses études puis son travail (elle a notamment voyagé à Damas, Istanbul ou encore au Caire), mais beaucoup de ses amies d’enfance sont restées dans le Loir-et-Cher, dans cette ville « enclavée », difficile d’accès depuis Paris notamment. La journaliste s’est ainsi posée de nombreuses questions sur ce qu’aurait été sa vie si elle était restée dans sa ville natale :

 

Écouter le podcast

 

Alors que le maire Jeanny Lorgeoux va briguer un septième mandat l'an prochain (il est à la tête de la commune depuis 1985), quel avenir pour la ville de Romorantin ? Nassira El Moaddem a constaté l’inquiétude de beaucoup d’habitants :

 

Écouter le podcast

 

« Les Filles de Romorantin », de Nassira El Moaddem, est depuis la semaine dernière en librairie, aux éditions L’Iconoclaste.