Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Déjà 10 véhicules de patrouilleurs heurtés sur le réseau autoroutier Vinci (photos)

05 février 2020 à 07h20 Par Etienne Escuer
Plusieurs véhicules de Vinci ont été heurtés cette années.
Crédit photo : Photothèque Vinci Autoroutes

Une dizaine de véhicules de patrouilleurs ont été heurtés sur le réseau autoroutier Vinci depuis le 1er janvier 2020.

 

Vinci Autoroutes tire la sonnette d’alarme. Depuis le 1er janvier 2020, dix véhicules de patrouille ont déjà été percutés sur son réseau autoroutier. En comparaison, en 2019, 47 heurts s’étaient produits sur l’ensemble de l’année. Aucun homme en jaune n’a heureusement été blessé mais tous ont été très choqués.

Somnolence et moments d'inattention

Aucun secteur n’est épargné par ces accidents. Ils se sont produits sur l’A10 dans les Yvelines ou dans la Vienne, sur l’A28 à la frontière entre l’Indre-et-Loire et la Sarthe, ou encore sur l’A9 vers Perpignan. Des accidents dus à « des épisodes de somnolence ou des moments d’inattention », explique Jérôme Besland, directeur adjoint de la sécurité chez Vinci. « Malheureusement, de plus en plus, les gens sont sur leur téléphone. » Vinci précise également que les heurts sont provoqués aussi bien par des poids lourds que des voitures ou des fourgons.

 

Écouter le podcast

  

135 euros d'amende

Depuis septembre 2018, une loi impose pourtant un corridor de sécurité. Ne pas s’écarter lorsque vous approchez d’un véhicule de patrouilleur en intervention est passible d’une amende de 135 euros. « C’est une sorte de couloir ou de barrière virtuelle qu’il ne faut pas franchir », détaille Jérôme Besland. « Il faut changer de voie lorsque c’est possible. »

 

Écouter le podcast

 

Suite à ces nouveaux heurts, Vinci a déployé une nouvelle campagne de sensibilisation, en français et en anglais, sur ses panneaux lumineux.