Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Deux-Sèvres : les indicateurs de l’épidémie inquiètent

02 mars 2021 à 14h02 Par Guillaume Pivert
Le variant britannique est détecté dans 6 tests positifs sur 10 dans les Deux-Sèvres.
Crédit photo : Alicia Méchin - Rédaction

Le nombre de cas a bondi de plus de 30% la dernière semaine de février.

L’embellie n’aura pas duré. Selon l’Agence régionale de santé (ARS) de nouvelle-Aquitaine, les contaminations ont augmenté de 34% entre le 22 et le 28 février dans le département. Une dynamique surprenante puisque la semaine précédente, les cas avaient chuté de 31%.

Au total, 629 nouveaux cas ont été recensés la dernière semaine de février. Certains secteurs sont plus touchés que d’autres rapporte La Nouvelle République, notamment Niort et son agglomération ainsi que Bressuire.

 

Le variant britannique majoritaire

Une hausse des contaminations qui pourrait être due au variant britannique du virus, plus contagieux. Celui-ci représente désormais 57% des tests PCR positifs, un chiffre au-dessus de la moyenne régionale (53%). Les autres variants (brésilien et sud-africain) ne sont détectés que dans 2% des cas.

Enfin, les Deux-Sèvres est l’un des trois départements de la région où le virus circule le plus avec un taux d’incidence de 167 cas pour 100 000 habitants.

 

Des hospitalisations en hausse

61 personnes sont prises en charge à l’hôpital, dont deux en réanimation, soit six de plus en une semaine. Dix personnes sont décédées du Covid-19 entre le 22 et le 28 février, 431 depuis mars 2020.