Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Elle fait fuir son agresseur en toussant et en faisant croire qu’elle a le coronavirus

06 février 2020 à 15h00 Par A.L.
Yi a évité un viol grâce à son idée de génie.
Crédit photo : Pixabay

Une femme résidant à Jingshan, près de la ville chinoise de Wuhan en Chine, est parvenue à échapper de peu à un viol en toussant sur son agresseur et en affirmant avoir été contaminée par le «2019-nCov».

Alors qu'au moins 490 personnes sont mortes en Chine continentale après avoir contracté le virus 2019-nCoV et plus de 24.000 cas de contamination ont été confirmés dans le pays, selon un bilan publié mercredi, une jeune chinoise s'est servie de l'épidémie pour échapper à un viol, comme le rapporte Dailyhunt. En effet, après une dispute familiale, l'agresseur s'est retrouvé à la rue, sans ressources. Il s'est donc décidé à entrer par effraction dans la maison de Yi pour initialement voler de l’argent. Mais voilà. Le suspect a fini par tenter d’avoir une relation sexuelle avec sa victime après s’être introduit dans sa chambre.

"Je viens de rentrer de Wuhan !"

Dans son malheur, la jeune femme a eu une idée lumineuse. En effet, Yi a commencé à lui tousser dessus en affirmant avoir été contaminée par le coronavirus. "Je viens de rentrer de Wuhan !", a-t-elle hurlé, faisant alors référence à la ville chinoise, épicentre de l’épidémie. Elle lui a également fait croire qu’elle s’était isolée seule chez elle pour ne pas infecter ses proches. De quoi effrayer l'homme qui a alors pris la fuite en lui volant 3080 yuans (environ 400 euros). L'agresseur s’est ensuite rendu lui-même à la police et a avoué son crime.