Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Emeutes à Blois : deux jeunes mis en examen pour avoir lancé un camion sur les forces de l’ordre

01 avril 2021 à 06h29 Par Etienne Escuer
Un camion avait été projeté en direction des forces de l'ordre à Blois lors de violences urbaines mi-mars.
Crédit photo : Rédaction / Etienne Escuer

L’enquête progresse après les émeutes mi-mars à Blois, dans le Loir-et-Cher. Deux jeunes viennent d’être placés en détention provisoire.

Deux jeunes de 21 et 19 ans ont été mis en examen ce mercredi 31 mars et placés en détention provisoire, soupçonnés d’avoir participé aux émeutes urbaines à Blois, dans la nuit du 16 au 17 mars.

Le plus âgé est notamment suspecté d'avoir lancé un camion en direction des forces de l'ordre. « Ce garçon est, à ce stade de la procédure, considéré comme le conducteur du camion duquel il s’est extrait et a sauté tandis que ledit camion était lancé vers les forces de l’ordre. Des témoignages précis, des investigations techniques et des analyses ADN rendent objective la participation de ce jeune homme à ces faits criminels », confie le procureur de la République de Blois, Frédéric Chevallier.

Le suspect risque la prison à perpétuité

Le jeune homme a été mis en examen pour tentative d'homicides volontaires aggravés et risque la réclusion criminelle à perpétuité. « Il a déclaré en garde à vue que ces faits ne le concernaient pas, qu’il ne se souvenait de rien mais qu’il savait qu’il n’avait rien fait », poursuit le procureur.

Le deuxième individu a quant à lui été mis en examen pour vols aggravés en réunion. Son implication « se limite, en l'état, aux vols aggravés du camion et d'une partie de sa marchandise », détaille Frédéric Chevallier. Le camion avait fini sa course dans une haie et n’avait blessé personne, même si les forces de l’ordre ont dû faire usage de leur arme pour tenter de freiner sa course.

Les quartiers nord de Blois s’étaient embrasés mi-mars, après un violent accident de la route, consécutif à un refus d’obtempérer d’un automobiliste et une course-poursuite avec les forces de l’ordre. Un jeune de 16 ans avait été tué.

(Avec AFP)