Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

GM&S Industy : les salariés travailleront jusqu'au 30 juin

24 mai 2017 à 13h25 Par Rédaction

Les salariés de GM&S Industry sont soulagés. Le tribunal de Commerce de Poitiers a décidé de prolonger l'activité sur le site de La Souterraine. Ils travailleront jusqu'au 30 juin.

La sentence est tombée du côté du tribunal de Commerce de Poitiers ce mercredi 24 mai. Après plusieurs manifestations et rassemblements, les employés de GM&S Industry ont obtenu en partie gain de cause. Leur activité se prolonge jusqu’au 30 juin prochain. Ce délai permettra l’examen du nouveau dossier de reprise déposé mardi 23 mai à la dernière minute. Avant de voir l’audience repoussée de 24 heures, les salariés espéraient voir 40 millions d’euros annoncés, pour le maintien de tous les emplois.

La famille Frey reprendrait le dossier

Pour l’heure, quatre dossiers auraient été déposés auprès du tribunal mais c’est celui de Jean-Jacques Frey qui tiendrait la corde. Cet homme de 70 ans est la 154è fortune de France avec un patrimoine de près de 450 millions d’euros. Ce plan prévoirait de sauver 240 emplois sur les 277 d’après France Info. Les autres dossiers ont été transmis par le Groupe Mécanique Découpage, l’emboutisseur Magnetto et une entreprise italienne CLN Group.

PSA et Renault se sont engagés

Le tribunal a tout de même pris en compte les engagements des deux constructeurs automobiles français PSA et Renault. Leur promesse repose sur des augmentations de leurs commandes de 10 et 12 millions d’euros de manière respective, mais aussi de 5 et 10 millions d’euros.

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a tout de même évoqué que, ces engagements, devraient leur faire atteindre un chiffre d’affaires proche de 25 millions d’euros pour l'année 2017. Les syndicats trouvent que c’est insuffisant puisque le carnet de commences est de l’ordre de 35 à 40 millions d’euros chaque année.

A noter tout de même, le dossier GM&S Industry sera une nouvelle fois de retour au tribunal de Commerce de Poitiers le 23 juin prochain.