Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Il recevait 120 patients par jour : un médecin orléanais interdit d’exercer

20 novembre 2020 à 07h03 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Le médecin généraliste orléanais recevait plus de 120 patients par jour.
Crédit photo : Pixabay

Un médecin orléanais n’a plus le droit d’exercer jusqu’en avril prochain, date de son procès.

Il recevait plus de 120 patients par jour, là où la limite est fixée à 72 : un médecin orléanais n’a plus le droit d’exercer jusqu’en avril, date de son procès, rapportent nos confrères de la République du Centre. Ce généraliste qui exerce dans le quartier de l’Argonne est soupçonné d’avoir voulu escroquer la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) en empochant des honoraires sans avoir vraiment traité ses patients. Alors qu’il contestait l’interdiction d’exercer prononcée à son encontre au début du mois, la justice a maintenu son contrôle judiciaire ce jeudi 19 novembre.

 

La CPAM a estimé le préjudice à environ 585.000 euros sur cinq ans. Pour justifier cette forte activité (environ 5 minutes passées avec chaque patient), le médecin invoque le désert médical qu’est le Loiret, et le fait qu’il soit l’un des rares praticiens à recevoir sans rendez-vous. Il s’inquiète d’ailleurs des conséquences de son interdiction d’exercer pour le suivi de ses patients, qui se retrouvent démunis. Est-il sincère ou a-t-il voulu profiter de la situation pour arnaquer la CPAM ? La justice examinera le fond de l’affaire en avril prochain. Ses avoirs (environ 800.000 euros, dont des véhicules, un avion et une maison en Touraine) ont été saisis. Une pétition pour le soutenir avait été lancée l'an dernier, elle avait récolté 2.700 signatures.