Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Il simule son propre enlèvement pour dissimuler son vol de voiture

09 octobre 2017 à 10h01 Par Lucie Claussin

L'affaire avait déchaîné les passions sur le web.

En Charente, l’homme retrouvé ligoté avec un sac sur la tête à Ruelle serait en fait le responsable d’une mise en scène pour le moins originale. Routier de profession, d’origine portugaise, l’homme transportait initialement une Audi A3 dans son camion entre Genève et le Portugal. Sauf que pendant son trajet, sur un coup de tête il a décidé de voler l’Audi, incognito et d’abandonner le camion. Sans nouvelles du routier, sa femme l’avait même signalé disparu aux autorités au Portugal.

Son poids lourd sera retrouvé sur une aire de repos en Gironde, à 130 kilomètres au sud d’Angoulême. La voiture volée, a quant a elle été retrouvée au Portugal… mais accidentée !

Le routier avait de la suite dans les idées !

Pour se sortir de ce mauvais pas, l’homme décide de mettre en scène son propre enlèvement. Il décide alors de remonter en France. Il se ligote lui même, se met un sac sur la tête et va s’allonger sur le bord de la route nationale 141 en Charente, à hauteur de Ruelle.

Ce sont des automobilistes qui avaient contacté les secours après avoir découvert l’homme en bord de route. Les autorités vont très vite entendre l’homme, mais son récit semble confus. Dès lors, des forums de routiers portugais se sont enflammés. Ils semblaient pointer du doigt la responsabilité du routier, qui n’en serait pas à son coup d’essai. Il aurait déjà simulé un faux enlèvement il y a une dizaine d’années.

Et pour cause… Il avait prétendu qu’il avait été attaqué alors qu’il effectuait une halte et que ses agresseurs étaient repartis avec le fourgon et l’Audi A3 qu’il transportait. Il a finalement avoué être le responsable de la mise en scène de cette agression. L’homme, qui est à la tête d’une entreprise de transport au Portugal sera poursuivi pour dénonciation d’une infraction imaginaire. Les poursuites sont notamment justifiées par la mise en oeuvre de moyens de recherche de la vérité. L’enquête se poursuit.