Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

L’enseigne « La Pataterie » a trouvé un repreneur !

22 novembre 2017 à 09h16 Par Lucie Claussin
Crédit photo : Viméo ©

C'est officiel, le tribunal de Limoges a validé hier l'offre de reprise concernant la chaîne de restaurants "La Pataterie"

Soulagement pour tous les amateurs de patates au restaurant !

L’avenir de l’enseigne «  La pataterie » était incertain ces derniers temps…

Les restaurants de certaines franchises de l’enseigne avaient du mettre la clé sous la porte faute de succès, comme le restaurant de Dunkerque qui a fermé il y a plus d’un an.

Historique :

Le fondateur de La Pataterie, Jean-Christophe Pailleux, avait ouvert son premier restaurant à Brive en 1996, dans le Limousin. A savoir, qu’en 2015, il y avait encore 250 restaurants de la marque en France. 90 ont fermé depuis ! Eh bien que tout le monde se rassure, les restaurants à proximité de chez vous ne fermeront pas, puisque l’enseigne a trouvé un repreneur !

Une très bonne nouvelle pour tous les fans de leurs fameuses patates !

Après avoir cartonné de longues années et avoir connu une forte croissance, La Pataterie était en proie à des difficultés financières et cherchait un repreneur. Et plusieurs repreneurs se sont intéressés de près à ce projet !

Trois repreneurs avaient fait une offre au tribunal pour le rachat de l’enseigne : Verdoso, Crescendo Restauration et un groupement d’investissement composé de Pléiade investissement et Delta Alternative Management (groupe qui avait racheté l’enseigne Léon de Bruxelles et les restaurants Cojean) . Ces offres ont été faites dans le cadre de «Prepack Cession ». Objectif : permettre à l’entreprise en difficulté de ne pas passer en procédure de sauvegarde et ainsi céder ce qu’elle possède à un meilleur prix. La pataterie, ses 160 restaurants et ses 2300 salaiés vont donc changer de patron. Le groupe a été racheté par la société d’investissements Verdoso.

Le tribunal de commerce de Limoges a validé mardi 21 novembre 2017 l’offre de reprise faite par la société d’investissements Verdoso et le fonds Smartholding qui est basé à Villeurbanne. Selon la nouvelle direction, il se pourrait qu’entre 10 et 30 restaurants ferment. Rien d’acté cependant, aucune précision n’a été apportée sur le plan stratégique qui doit être mis en place.