Info locale

Les universités du Mans et d’Angers travaillent main dans la main

10 décembre 2019 à 06h00 Par Alicia Méchin
De gauche à droite : Christian Roblédo, président de l’université d’Angers et Rachid El Guerjouma, président du "Mans Université".
Crédit photo : Université d’Angers

Les universités du Mans et d’Angers ont décidé de se rapprocher en 2020 et de travailler main dans la main, afin d’offrir aux étudiants une offre plus élargie. On vous explique les raisons de ce rapprochement…

Au 1er janvier 2020, l’Université Bretagne Loire regroupant des universités, écoles et organismes de recherche en Pays de la Loire et Bretagne, sera dissoute. Afin de maintenir une dynamique stratégique, les Université du Mans et d’Angers ont décidé d’associer leurs complémentarités en termes de formation et de recherche. Un regroupement va ainsi être créé, prenant la forme d’une ComUE expérimentale (communauté d’universités et d’établissements).

En chiffre, cela va représenter 37 000 étudiants dont 770 doctorants, 2900 personnes dont 1900 enseignants-chercheurs ou chercheurs. Et concrètement, ce regroupement va permettre aux étudiants de suivre une formation d’une université à l’autre, sans se déplacer. Explication de Christian Roblédo, président de l’université d’Angers :

 

Écouter le podcast

 

Ce regroupement doit présenter un autre avantage ; celui de pouvoir toucher toutes les antennes de l’Université, y compris à Cholet et Saumur, et donc de proposer des formations pour tous :

 

Écouter le podcast

 

Ce rapprochement entre les deux universités doit donc être opéré en 2020. Mais il faudra attendre 2024 pour dresser un premier bilan.

Des propos recueillis par Annie Guinhut.