Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

La « vraie » ville de la Reine des Neiges est prise d’assaut par des hordes de touristes

11 janvier 2020 à 16h45 Par Mélanie Hroorakvit
Entre Arendelle et Hellstat, la ressemblance est assez frappante.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @visithallstat

Connue sous le nom d’Arendelle dans la Reine des neiges, la petite ville d’Hallstatt, en Autriche, est lasse de voir affluer des milliers de touristes chaque jour.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997, le village d’Hallstatt (Autriche) abrite la plus vieille mine de sel du monde. Malheureusement, ces derniers temps, ce n’est pas ce patrimoine historique qui attire une horde quotidienne de touristes, mais plutôt sa forte ressemblance avec Arendelle, le royaume de la Reine des neiges dans le Disney du même nom. Selon la rumeur, le géant américain se serait inspiré de cette ville autrichienne pour façonner le royaume d'Elsa et Anna. Et si l'information n'a jamais été confirmée par les studios d’animation, cela n'empêche pas les touristes d’affluer ! Ainsi, chaque jour, la ville accueillerait près de 10 000 visiteurs qui viennent s’entasser dans la localité, au plus grand dam des locaux… Il faut dire qu’avec ses petites maisons alpines, son église luthérienne, sa place pavée et ses magnifiques paysages montagneux, la bourgade de 778 habitants a tout pour plaire aux Instagrameurs. 

Le maire d’Hallstatt est dépassé par la situation

Hallstatt jouit d’une forte popularité en Asie, où l'engouement a commencé dès le début des années 2000. La population sud-coréenne l’a découverte dans la série Spring Waltz, dont quelques scènes avaient été tournées là-bas. Peu de temps après, un magnat chinois de l’industrie minière décide de construire une réplique exacte du village dans la province de Guandong, pour la coquette somme de 700 millions de livres Sterling, comme le rappelle The Guardian. En 2014, le premier volet de La Reine des neiges arrive dans les salles obscures - suivi du deuxième 5 ans plus tard - et il n’en fallait pas moins pour mettre la planète en émoi. Tout le monde veut désormais se rendre dans ce village ultra-instagramable, au cœur de l’Autriche. D’ailleurs, les chiffres ne mentent pas, sur le célèbre réseau social, le hashtag #Hallstatt rassemble plus de 615 000 publications.

Interrogé par le Times, le maire de la ville, Alexander Scheutz, déplore : « Hallstatt est une composante importante de notre histoire culturelle, pas un musée… Nous voulons réduire le nombre de touristes au moins d'un tiers, mais nous n’avons aucun moyen de les arrêter ». En effet, même si ce tourisme de masse aide à relancer l’économie de la commune, il lui apporte aussi son lot de tracas. Depuis quelques temps, celle-ci fait face à des problèmes de détritus sur les voies publiques et une hausse globale des prix… Une rançon de la gloire, pas vraiment facile à gérer pour les habitants.