Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les occupants de la maternité du Blanc viennent d'être évacués

30 octobre 2018 à 06h54 Par Lucie Claussin
Crédit photo : Pixnio ©

C'est le clap de fin pour les occupants de la maternité du Blanc suite à l'évacuation qui a eu lieu ce matin. Mais le mouvement n'est pas prêt de s'essouffler, puisque dès potron-minet, les troupes se sont remobilisées et ont réveillé les habitants de la communes de 6 200 habitants, pour les alerter sur la gravité de la situation.

Dans l’Indre, les occupants de la maternité du Blanc ont été évacués ce matin à 4h45 par les gendarmes. Les militants, qui occupaient ce lieu depuis plus d’une semaine pour protester contre la fermeture, ont été sortis dans le calme. Ils avaient été avertis hier que les autorités allaient intervenir ce matin selon nos confrères de la Nouvelle République. Les occupants évacués ont appelé à la résistance, puis se sont rassemblés pour réveiller les habitants du Blanc et les alerter sur la gravité de la situation.

Des soutiens de taille :

Après une déléguée syndicale de l’hôpital de Poitiers et Philippe Poutou, c’est Benoit Hamon qui s’est rendu à l’ancienne maternité hier. Il a assuré soutenir le combat des occupants pour la défense des services publics en France. La directrice de l’Agence Régionale de Santé souhaite de son côté que les occupants quittent la maternité.

Une mise au monde qui va devenir de plus en plus compliquée :

Afin d'alerter le gouvernement sur les enjeux de la fermeture de la maternité du Blanc, un jeune couple originaire d’Antigny, à la frontière entre la Vienne et l’Indre, a entrepris de tester en voiture le trajet à effectuer désormais pour rejoindre une maternité, depuis la fermeture de ce lieu de naissance. Il a fallu à ces futurs parents 50 minutes pour relier leur commune à la maternité de Poitiers. Une mise en situation bien réelle, qui devrait servir à alerter les autorités. En effet, les femmes sont depuis dirigées vers Châteauroux, Poitiers et Châtellerault, à plus d'une heure de route en moyenne.