Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Les pratiques coquines préférées des Français par régions

08 août 2017 à 18h45 Par Aurélie Amcn

Une étude recense les pratiques et autres tendances sexuelles de chaque région de France.

Chaque région de France a son histoire, sa culture, sa spécialité. Idem pour les pratiques sexuelles: chaque région de France a ses préférences. Alors, Soft Paris, une marque de lingerie et objets coquins en tous genres, a mené une enquête aux quatre coins de l'Hexagone. Intitulée « Le Sexe du Nord au Sud », l'étude est censée recenser et décrypter nos habitudes sexuelles. Plus de 900 personnes nous révèlent ainsi tous leurs petits secrets…

QUAND « LE SEXE MARQUE SON TERRITOIRE »

Dans la région Grand-Est, les Lorrains affirment avoir trouvé le point G (77 %). Ils sont donc les plus doués sur le territoire français. Les Alsaciens (54 %) sont eux excités à l'idée de faire l'amour avec une personne du même sexe, sans pour autant avoir osé franchir le pas. Enfin, en Champagne-Ardenne, la cabine de douche et la baignoire sont deux endroits où faire l'amour est une pratique quasi-quotidienne (17 %).

En Nouvelle-Aquitaine, la piscine (privée, on suppose) est l'endroit préféré des Aquitains pour une partie de galipettes (9 %). En Ile-de-France, les Parisiens se laisseraient bien tenter par une petite baignade à deux dans une piscine (2 %), mais ils préfèrent se vanter et affirmer que le point G n'a aucun secret pour eux (35 %).

En Bourgogne Franche-Comté, le fouet l'emporte sur les menottes et les plaisirs du "bas du dos" ont aussi la côte. En Auvergne-Rhône-Alpes, on n'a pas froid aux yeux et on se câline sans pudeur dans des endroits publics. La voiture aussi est très prisée, surtout par les Auvergnats (29 %). En Normandie, 47 % des personnes sondées préfèrent être dominées que dominantes.

Dans le Haut de France, l'exhibitionnisme et le voyeurisme ont la côte, surtout dans le Nord-Pas-De-Calais. Les Picards sont quant à eux de vrais athlètes avec 10 rapports sexuels par semaines. En Centre-Val de Loire, on a la vie sexuelle la plus épanouie de France : 33 % des habitants s'y disent sexuellement heureux avec une note de 5/5. En Bretagne, l'amour à la verticale est chose courante, tandis qu'en Pays de la Loire, la fellation et le cunnilingus sont très pratiqués. Enfin, dans la région PACA, 10 à 12 % des habitants fantasment sur la domination et la soumission.