Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les rivières de France sont dans un état calamiteux

18 octobre 2017 à 09h23 Par Lucie Claussin

L'UFC que choisir met en garde les français et le gouvernement face à la dégradations des cours d'eau

Les rivières en France sont dans un état «  calamiteux ». L’UFC que Choisir a affirmé hier que l’eau des rivières se fait plus rare, plus polluée et que les nappes phréatiques se dégradent de jour en jour et sont dans un très mauvais état.

Dans la moitié du territoire français, les pesticides sont présents dans les cours d’eau à des taux supérieurs à la norme autorisée dans l’eau potable. D’après l’association UFC Que Choisir, cette norme est aussi dépassée dans un tiers des nappes phréatiques avec des contaminations en nitrates qui ne cessent de progresser. Actuellement une nappe phréatique sur deux est indemne.

Pour information, les dommages environnementaux sont toujours majoritairement financés par les consommateurs. Via la facture d’eau, nous payons 88% de la redevance pollutions contre 7% payé par ceux qui polluent le plus, les agriculteurs qui pratiquent l’agriculture intensive.

A qui la faute ?

L’UFC Que Choisir incrimine l’agriculture productiviste et l’inaction des pouvoirs publics face à tous ces désastres environnementaux. L’association demande une réforme urgente de la politique de l’eau et d’appliquer strictement le principe « préleveur, pollueur, payeur ». Elle souhaite aussi mettre en place des mesures de prévention des pollutions agricoles pour lutter contre les dégradations environnementales. A savoir que l’utilisation des pesticides a augmenté de 18% en France en 5 ans et que les quantités d’engrais utilisées n’ont pas diminué depuis vingt ans.

Des restrictions d’eau plus sévères :

Très souvent les préfectures des départements appellent à limiter la consommation d’eau, en évitant de laver les voitures, d’arroser les jardins, de remplir les piscines ou encore de laver les terrasses à tord et à travers. Bien souvent, les zones les plus touchées par la pénurie d’eau potable sont les zones où l’irrigation dans les secteurs agricoles est particulièrement concentrée, ce qui aggrave la pénurie.

Les villes appellent les citoyens à se mobiliser pour préserver la planète :

A Angers, la ville et le département vous invitent aujourd'hui à nettoyer les berges de Maine. La grande opération de nettoyage a pour objectif de faire disparaître la décharge sauvage découverte sur les parcelles situées sous le pont de l'Atlantique. Si vous avez du temps pour combattre la saleté, rendez-vous au Quai Félix Faure. Tout l'équipement vous sera fourni sur place.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez toujours faire un geste en signant la pétition : " Ressource aquatique - STOP à la gabegie  ! "