Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Limoges : les manifestants agricoles délogés par les CRS

30 août 2017 à 08h38 Par Lucie Claussin
Crédit photo : AFP

Le PDG de l’Agence des services de paiements a été retenu contre son gré plusieurs heures.

Le ton monte du côté des agriculteurs et des syndicats agricoles dans le Limousin. Une cinquantaine de militants de la Confédération paysanne ont frappé fort hier. Ils ont retenu Stéphane Le Moing, le PDG de l’ASP (Agence de service des paiements) contre son gré. Cette agence est notamment chargée de distribuer les aides de la politique agricole commune.

Les agriculteurs sont débordés :

Les manifestants avaient passé la nuit de lundi à mardi sur place. Hier matin, le ton est monté entre certains agriculteurs et le PDG de l’ASP. En cause : les retards de paiement des aides de la PAC (Politique agricole commune). De nombreuses aides en 2015 et 2016 n’ont jamais été versées aux agriculteurs qui devaient en bénéficier. Par ailleurs, les manifestants du syndicat demande à ce que l’agriculture bio et l’agriculture paysanne ne soient pas laissés de côté. Certains agriculteurs sont en détresse financièrement en attendant les versements de la PAC. Selon les représentants des syndicats, la situation devient urgente.

Détail des faits :

Dès 9h30 hier matin, les manifestants ont décidé de retenir les dirigeants de l’ASP dans une salle de réunion.

En parallèle, d’autres manifestants bloquaient les parkings et les accès au site. Certains agents n’ont d’ailleurs pas pu aller travailler, et d’autres pas pu quitter leur travail.

Le ministre de l’agriculture, Stéphane Travert a ensuite transmis un communiqué, où il dénonçait la pression psychologique qui pesait sur membres de l’Agence et condamnait l’action des militants de la Confédération paysanne. Il y précisait d’ailleurs que cette action pouvait nuire à l’ensemble des agriculteurs français.

Vers 15 heures, les autorités sont intervenues. Les CRS ont dû déloger par la force les militants présents sur le site.

Un échéancier accéléré…

L’ASP s’est engagée à accélérer le versement des aides. Les aides bio et MAEC (Mesures agro-environnementales et climatiques) de 2015 seront versées avant novembre. Les aides de 2016 seront versées avant mars 2018.