Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Limoges : une ville laboratoire qui pourrait sauver la grande barrière de corail

08 avril 2019 à 06h30 Par Benoît Hanrot
Crédit photo : Pixabay

En octobre 2017, Limoges a été désignée « ville créative de l’UNESCO ». La ville s’est d’ailleurs distinguée dans les catégories Arts du feu et Innovation. Elle a mis en place depuis deux ans un plan de valorisation pour gagner en visibilité en France et à l’étranger.

Depuis deux ans, la ville de Limoges est engagée dans un programme de valorisation qui vise à la faire connaître encore plus dans l’Hexagone et à l’internationale. Elle souhaite notamment devenir un laboratoire qui positionnerait l’espace public en territoire d’expérimentation pour les arts du feu. Car aujourd’hui, quand on parle de Limoges, on entend émaux, porcelaine et vitraux. Mais pas uniquement. Plus d’explications avec Isabelle Debourg, adjointe liée aux missions relations internationales et ville créative de l’Unesco :

Écouter le podcast

Une solution pour sauver la grande barrière de corail ? 

Mais Limoges, c’est aussi des laboratoires qui travaillent avec la NASA et les moteurs Ferrari. Le président de la région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset disait d’ailleurs récemment que la ville était « une vraie pépite pour la recherche ». Peu à peu, elle commence à prendre de l’ampleur, au niveau international, si bien qu'elle pourrait à terme régler la problématique de la grande barrière de corail :

Écouter le podcast

Ces coraux pourraient être faits en céramique et l'expérience est menée actuellement à l'aquarium de la ville. Avec ce genre de projet, Limoges rayonne de plus en plus à l’étranger. En Allemagne, la ville de Selb en Bavière possède une manufacture de porcelaine. Cette dernière abrite un musée dans lequel on retrouve des machines dédiées à la fabrication de la porcelaine… originaires de Limoges.