Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Menu anti-crise : un restaurant où vous payez ce que vous voulez !

28 avril 2017 à 09h55 Par Rédaction

Manger au restaurant ... c'est possible et pour tout le monde ! Comme nous dit le célèbre adage : " le client est roi ! " . Désormais, c'est encore plus vrai, puisqu'on pourra fixer le montant de l'addition. Par Lucie CLAUSSIN

Ce concept, novateur en France se développe peu à peu. Appelé aussi " menu anti-crise " cette idée nous vient tout droit du Royaume-Uni. L'idée intitulée PYWY ( "Pay What You Want" - Payez ce que vous voulez ) a vu le jour à Londres, et le principe est plutôt simple : le restaurateur vous proposera un menu simple ou même une carte, et vous payerez ce que vous voulez, ou pouvez ! L'idée est de redonner la parole aux clients et de trouver le juste prix.

Comment ça se passe ?

En général les formules sont assez simples : " Entrée / Plat ou Plat / Dessert ". Le service est le même que dans n'importe quel restaurant, vous êtes servi à table. Mais au moment de l'addition, un peu à la façon d'un jeu TV, vous évaluerez la valeur du menu et du service et vous fixerez vous même le montant de l'addition.

Ce projet s'est exporté en Charente-Maritime, à Saintes, où un restaurateur de la ville, qui a ouvert son établissement il y a quelques mois, a mis en place ce système pour se faire connaître. Rendez-vous au :Palissy II (15 Cours National, 17100 SAINTES ) où le " Menu anti-crise " est mis en place tous les mardis midis ! Joli coup marketing !

Des études sur cette nouvelle façon de consommer ont été réalisées, et elles sont plutôt concluantes : en général, les clients payent plus que le prix estimé ... +20% en moyenne ! Plusieurs restaurateurs  ont avoué que certains clients jouent du concept et ne laissent que quelques euros, mais c'est le jeu !

A savoir que ce projet se développe de plus en plus dans l'hôtellerie, où certains professionnels audacieux vous laisseront fixer librement le tarif de la chambre ! Les secteurs de la culture, du commerce ou encore du conseil juridique se tournent aussi peu à peu vers le PWYW. De quoi attirer de nombreux futurs consommateurs !