Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nouvelle-Aquitaine : Anthony Mora est mort

09 octobre 2017 à 11h48 Par Benoit Billot

Anthony Mora a perdu le contrôle de son véhicule pendant le rallye de Sarlat Périgord Noir.

Le monde du circuit automobile et les fans d’Anthony Mora sont en deuil. Le pilote est mort ce dimanche 8 octobre à l’âge de 41 ans alors qu’il était en pleine course. Lors de la 22è édition du rallye de Sarlat comptant pour la Coupe de France amateurs, Anthony Mora a perdu le contrôle de son véhicule, une Peugeot 208 T16. Un drame qui aurait pu être évité à 500 mètres avant l’arrivée de cette spéciale, sur cette petite route. Lui et son copilote ont percuté de plein fouet un sapin de manière violente. Si Anthony Mora a perdu la vie, son compère Florian Moinet âgé de 20 ans est sorti indemne du choc. Le sort s’est acharné sur la famille Mora puisque son père, Antoine, est mort en 2000 dans un accident de la route.

Vainqueur dans le Limousin

Anthony Mora était une figure de la course automobile et pas que dans sa Dordogne natale. Le pilote français était également connu pour s’être relativement distingué dans les années 2000. Mora s’était même fait un nom dans le département de Haute-Vienne, précisément en pays arédien. Il avait remporté à quatre reprises cette course, notamment en 2005, en 2006, en 2009 et en 2010. Il y a plusieurs années, il a même été lauréat du Rallye de la Porcelaine, toujours en Haute-Vienne.

De nombreux hommages

A la suite de cet événement tragique, la course a été stoppée et une enquête a été ouverte pour tenter de comprendre ce qui s’est réellement produit. Pour l’heure, les premiers hommages ont été rendus, que ce soit chez les fans ou chez les élus. Le président du département de Dordogne, Germinal Peiro a twitté : ‘’Très attristé à l’annonce du décès d’Anthony Mora, je présente mes condoléances à ses proches de la part de tous les Périgourdins’’. Autre hommage, celui de Jean-Sébastien Vigion, pilote creusois : ‘’Je garde en mémoire nos bons moments à se tirer la bourre… Toutes mes condoléances à sa famille’’.