Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Open d’Orléans : Corentin Moutet, étoile montante du tennis français ! (Interview)

28 septembre 2018 à 06h51 Par Charles Perrin
Crédit photo : Forum

Le Français Corentin Moutet, 19 ans, est sans aucun doute l’un des futurs grands du tennis français ! Malgré sa défaite à l’Open d’Orléans en 8ème de finale, le jeune joueur a livré ses premières impressions à la rédaction …

Il ne cesse de faire parler de lui ! Corentin Moutet est l’une des étoiles montantes du tennis français ! Découvert par beaucoup d’amateurs de la petite balle jaune lors du tournoi de Roland Garros 2018 (où il avait atteint les 32ème de finale à seulement 18 ans), le jeune joueur n’en est pas à son coup d’essai. Il a par exemple remporté le tournoi de Brest contre Stéfanos Tsitsipàs le 29 octobre dernier.

Malheureusement, le 107ème mondial s’est incliné contre le néerlandais de 22 ans Tallon Griekspoor (6-4, 6-3) pour sa première participation à l’Open d’Orléans. Déçu, mais arborant tout de même un sourire et quelques pointes d’humour, Corentin Moutet a accepté de livrer ses premières impressions à la rédaction :

Corentin, forcément déçu, on l'est aussi pour toi. Qu'est-ce qui a péché ce soir face à Tallon Griekspoor ?



« Un peu tout je pense. Il n'y a pas eu beaucoup d'échanges des deux côtés. Il sert mieux que moi, ça lui a facilité la tâche et fait la différence. Globalement, ça a été un match assez court avec peu de choses positives à en retirer. Je n'ai pas réussi à rentrer dans la rencontre. Il a été meilleur que moi, tout simplement. »

On a vu ce soir que tu étais une vraie pile électrique, un battant ! Tu t'exprimes et réagis beaucoup, le public te pousse. Comment tu te décris sur le cours ?



« Ça dépend des jours. Je suis arrivé à l'Open d'Orléans assez fatigué, et donc assez émotif sur le terrain. Ce n'était pas facile, je n'ai pas réussi à bien me sentir. J'étais très pressé de venir à ce tournoi auquel je n'avais jamais participé. J'étais vraiment très content de venir ! Avec l'envie et la motivation, jouer comme ça m'a vraiment déçu. Ces derniers temps, j'étais plus calme et moins émotif. Si on ne regarde que ces deux matches-là, les gens vont penser que je parle beaucoup, et c'est normal, car c'est ce qu'il s'est passé. Il faut que je retourne au travail pour m'améliorer là-dessus ! »



On parle beaucoup de toi comme le futur grand du tennis français, est-ce que ce sont des éloges qui te touchent, ou bien tu prends beaucoup de recul avec ça ?

« Je prends beaucoup de recul car on dit tout et son contraire. Certains pensent l'inverse, et c'est normal. On a tendance à avoir des avis extrêmes. Soit je n'arriverai à rien dans la vie, soit je serai très très fort, il n'y a pas de juste milieu. Il faut que je garde mon équilibre à moi, et pas celui des autres. Les gens pensent ce qu'ils veulent. Certains vont voir un seul match, d'autres vont en voir plusieurs. Cette semaine, j'étais quelqu'un de différent des semaines dernières. Il y a plusieurs personnages, plusieurs avis, selon le moment où l'on me voit jouer. La seule chose que l'on peut juger, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui, et aujourd'hui je n'ai pas été bon. Je dois juste progresser si je veux être à la hauteur des attentes. On ne peut pas prédire le futur, donc tout ça, je ne l'écoute pas. »