Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Orléans : les policiers manifestent à nouveau

31 octobre 2017 à 15h46 Par Benoit Billot
Crédit photo : Pixabay

Les policiers s’étaient rassemblés ce mardi 31 octobre pour manifester de nouveaux à propos des cycles de travail les week-ends.

Les policiers sont toujours aussi mécontents et ils le prouvent en ce mercredi 31 octobre, jour d’Halloween. Ils se mobilisent à nouveau pour défendre leurs revendications qui sont toujours les mêmes, à savoir qu’ils veulent la mise en place de nouveaux cycles de travail les week-ends, soit être en repos un week-end sur deux contrairement à aujourd’hui où il s’agit d’un week-end sur six. Ils réclament également des renforts pour les services d’investigation.

Orléans se mobilise en masse

Aujourd’hui, les policiers s’étaient donnés rendez-vous en milieu de journée devant la préfecture d’Orléans. Mais, il faut savoir que lors de la dernière manifestation, la mobilisation était tout de même assez importante. On comptait le 17 octobre dernier, 80 policiers dans ce cortège. Un chiffre relativement important puisque les grèves sont interdites dans ce métier. Par rapport au changement des week-ends, d’après le responsable départemental du syndicat Alliance, Dominique Coquelle, 97% d’entre eux ont voté favorablement à cette nouvelle organisation souhaitée. Pour l’instant, rien ne semblerait bouger et le préfet Jean-Marc Falcone, n’a pris aucune décision.

Une mobilisation, déjà, l’année passée

Ces revendications ne datent pas d’hier. L’année dernière à la même époque, les policiers étaient déjà mobilisés pour montrer leur mécontentement. Des manifestations avaient eu lieu partout en France. Un accord avait été entendu entre le directeur général de la police nationale de l’époque (ndlr : Jean-Marc Falcone) et le Ministre de l’Intérieur. Il prévoyait une possibilité de changer les rythmes de travail. Si les policiers sont dans la rue aujourd’hui, c’est pour faire appliquer cet accord. Récemment, c’était devant le commissariat de Tarbes que les policiers avaient manifesté vendredi dernier. Eux-aussi protestaient contre les nouveaux cycles horaires mis en place depuis la rentrée. Des rassemblements sont à prévoir un peu partout en France dans les jours à venir, d’autres ne sont pas à exclure dans la cité Johannique.