Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Polémique : cinq livreurs Deliveroo rejoignent Paris avec leurs doléances

24 septembre 2019 à 06h00 Par Benoit Hanrot
Jérémy Wick (T-Shirt Bleu) et ses quatre collègues en direction de Paris
Crédit photo : ©Jeremy Wick

Bordeaux, La Rochelle, Poitiers, Le Mans et Orléans. Voici les différentes villes par lesquelles sont passés Jérémy Wick et ses collègues. Ces 5 livreurs de l’entreprise Deliveroo ont décidé de rallier Bordeaux à la capitale pour se plaindre des mesures prises par la startup à leur encontre l’été dernier.

Il y a deux ans, Jérémy Wick a choisi de devenir livreur Deliveroo. Les raisons : des promesses en terme de flexibilité d’horaires, d’indépendance et de revenus attractifs. Mais ces promesses ont fini par s’effriter au fil du temps. L’été dernier, Deliveroo a décidé de modifier le tarif minimum de ses livreurs. Résultat, pour gagner autant qu’avant, il leur faut désormais travailler plus. A Bordeaux, 5 livreurs dont Jérémy ont décidé de prendre leur vélo pour se rendre à Paris afin d’être reçus par leur direction. Depuis le 16 septembre, ils sont passés par La Rochelle, Poitiers, Rennes, Nantes, Le Mans et Orléans. Quel est le principal objectif de ce périple de plus d’un millier de kilomètres ?

 

Écouter le podcast

 

Ce périple était nécessaire car les grèves et les débrayages ne suffisaient pas jusque-là. Au travers des nombreuses villes dans lesquelles ils se sont arrêtés, ils ont pu échanger avec d’autres confrères qui avaient pour la plupart, les mêmes revendications :

 

Écouter le podcast

 

En plus de ces revendications, les 5 livreurs appellent leurs confrères à se rassembler pour créer des collectifs dans les villes où Deliveroo est implanté. L’objectif étant d’élire des représentants qui pourront discuter avant chaque changement voulu par la direction et ainsi avoir un vrai pouvoir de négociation. L’autre aspect pointé du doigt, c’est le temps d’attente des livreurs aux restaurants pour retirer les commandes. Jérémy et ses collègues proposent une alternative qui pourrait convenir à tout le monde :

 

Écouter le podcast


Pour le groupe de livreurs, il est essentiel que l’ensemble des indépendants du groupe soit solidaire. Car comme dans chaque conflit opposant le personnel à sa direction, c’est le nombre qui importe :

 

Écouter le podcast

 

En voyant la montée médiatique du mouvement, la direction parisienne de Deliveroo a fini par accepter de recevoir ces courageux ce mercredi. Des courageux soutenus par plus de 40 000 signataires d’une pétition réclamant de meilleures conditions de travail pour les livreurs. Certains ont d’ailleurs participé à la cagnotte solidaire mise en ligne pour aider les cinq livreurs, qui ne sont pas payés pendant leur périple. Une partie des bénéfices sera reversée à un autre livreur Deliveroo, placé dans le coma après un accident et à un de leur collègue qui a été radié par la plateforme pour avoir fait grève.