Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Prouesse médicale : une guérison durable pour les personnes diabétiques ?

23 mai 2017 à 12h47 Par Rédaction

Presque 4 millions de personnes en France souffrent du diabète. Des chercheurs américains, ont trouvé une solution durable pour les personnes atteintes de cette maladie grâce à…

La recherche médicale avance. Des cellules crées en laboratoire, pourraient nous laisser espérer une guérison des personnes diabétiques. Grâce à un mini pancréas artificiel ( qui produirait de l’insuline ), des scientifiques américains pourraient trouver un remède durable à la prise d’insuline.

Qu’est ce que le diabète :

Le diabète de type 1 (insulino-dépendant) est une maladie liée au stockage de sucres. Le diabète complique l’assimilation et l’utilisation des sucres. Les injections d’insuline permettent au corps du patient, d’ingurgiter et d’accepter la prise de glucose. En dehors des causes de prédisposition (gènes, antécédents familiaux), les causes principales du diabète sont : la mauvaise alimentation, l’obésité, le surpoids, la sédentarité et la faible activité physique.

Le diabète en France :

En 2013, plus de 3 millions de personnes en France, soit presque 5%, prenaient un traitement médicamenteux pour soigner leur diabète. A savoir qu’il y a de plus en plus d’hommes de moins de 20 ans et de plus de 80 ans qui sont sujets à cette maladie.

Nous ne sommes pas tous égaux face à cette maladie. En effet de nombreux autres facteurs entrent en compte comme : l’âge, le sexe (les hommes sont plus touchés que les femmes), les conditions sociales ou encore le territoire. Le taux de diabète est beaucoup plus élevé dans les régions et départements d’outre mer. En revanche, les taux de diabète sont très faibles dans l’Ouest de la France, notamment en Nouvelle-Aquitaine et dans les Pays de la Loire.

Prouesse et essais cliniques :

Une femme de 43 ans, atteinte d’un sévère diabète, a participé à un essai clinique. Cette femme était dépendante de ses injections d’insuline pour vivre. Elle a subi une greffe d’un mini pancréas artificiel et n’est plus dépendante de ses injections depuis un an. Son corps fonctionne à nouveau correctement, selon des résultats publiés dans le journal « New England Journal of Medicine ». De nouvelles greffes et transplantation de cellules sur d’autres patients doivent avoir lieu, pour voir si cette découverte est sûre et pérenne. Une énorme satisfaction pour la recherche scientifique, quand on sait la difficulté de greffer un organe artificiel. Pour rappel, la greffe du « Cœur Carmat », un cœur artificiel a connu de nombreuses déconvenues. Cette greffe en est à son cinquième échec.

 

 

Lucie CLAUSSIN