Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Recensement : votre département a-t-il gagné des habitants ?

29 décembre 2020 à 14h18 Par Alicia Méchin
Image d'illustration / Recensement : votre département a-t-il gagné des habitants ?
Crédit photo : Pixabay

Les chiffres du recensement ont été dévoilées ce mardi 29 décembre par l’Insee. La France enregistre 66 732 538 habitants. Le recensement s’établit sur la période entre 2013 et 2018.

Chaque année, fin décembre, l'Institut national de la statistique et des études économique dévoile les dernières données de population. Relevées entre 2013 et 2018, elles entreront en vigueur le 1er janvier 2021. Sans grande surprise, certains territoires confirment leurs attractivités.

 

Le Centre-Val de Loire

 

En Centre-Val de Loire, la population n'a augmenté que de 0,02 % en moyenne par an entre 2013 et 2018. Le Loiret gagne presque 13 000 habitants, pour atteindre les 678 845 résidants. Alors que le Loir-et-Cher en perd plus de 1600 (330 248 habitants). L’Indre-et-Loire gagne 7500 habitants en plus (607 760), et l’Indre en perd tout autant (220 295). La population est restée stable en Eure-et-Loir (431 997), tandis qu’elle a diminué dans le Cher (303 408).

 

Les Pays de la Loire

 

Les Pays de la Loire ont gagné 120 570 habitants entre 2013 et 2018. Ce dynamisme est porté notamment par l’attractivité des territoires comme Nantes en Loire-Atlantique. 70% des habitants gagnés dans la région sont installés dans ce département. La Vendée séduit aussi avec plus de 24 000 résidents en plus entre 2013 et 2018. 

En Maine-et-Loire (815 885 habitants), la population est légèrement en hausse, avec une croissance annuelle de +0,4%. Angers gagne plus de 11 800 habitants en cinq ans. En revanche, la Sarthe (565 960) perd des habitants, plus de 3000 résidents, alors qu’elle en avait gagné près de 9500 entre 2008 et 2013.

 

La Bourgogne-Franche-Comté

 

En Bourgogne-Franche-Comté, seuls deux départements gagnent des habitants : la Côte-d’Or et le Doubs. La Saône-et-Loire (552 185 habitants) enregistre une baisse annuelle de sa population de 0,15%. Baisse également dans l’Yonne (337 504) et la Nièvre (205 828), ainsi que dans le département voisin auvergnant, l’Allier (337 171 habitants).

 

La Nouvelle-Aquitaine

 

En Nouvelle-Aquitaine, la population a augmenté de 0,5 % en moyenne par an entre 2013 et 2018. Sans grande surprise, la Gironde tire son épingle du jeu et attire le plus d’habitants. En Poitou-Charente et Limousin, une augmentation de la population est enregistrée en Charente-Maritime ( 646 932 habitants, +0,4% par an), tout comme dans la Vienne (437 586 habitants, +0,3%) et les Deux-Sèvres (374.799 habitants, +0,2%). La population en Charente (351 778 habitants ) et en Haute-Vienne (373 199 habitants) enregistre une baisse annuelle de 0,1%.