Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Réforme des retraites : les raisons de la mobilisation

05 décembre 2019 à 06h20 Par Etienne Escuer / Lucie Claussin / Alicia Méchin
Image d'illustration. Une manifestation contre la réforme des retraites à Paris en 2010.
Crédit photo : Commons - Clem

Une intersyndicale a appelé à la grève, à partir de ce jeudi 5 décembre, pour protester contre le projet de réforme des retraites. Le mouvement devrait mobiliser de nombreux salariés, du public comme du privé. On fait le point sur les raisons de cette mobilisation inédite.

Une grande journée de mobilisation se déroule ce jeudi 5 décembre, à l’appel d’une intersyndicale, contre la réforme des retraites. Il s'agit d'un mouvement de grève interprofessionnel, qui va toucher de nombreux secteurs comme les transports, l’éducation, la santé, la justice ou encore la police. Les lycéens, les étudiants, la fonction publique tout comme le secteur privé devraient fortement se mobiliser et descendre en nombre dans la rue.

Un régime universel de retraite à points

La concertation sur la réforme des retraites doit prendre fin le 9 ou 10 décembre prochain, et la loi doit être votée au premier semestre 2020. Si pour le moment le projet de loi n’est pas établi, quelques pistes de réflexion provoquent d’ores et déjà la grogne des syndicats et des salariés. À commencer par l’idée de mettre en place un régime universel de retraite à points. Explications de Chritophe Geffrésecrétaire départemental du syndicat SUD Santé Sociaux 17

Écouter le podcast

Le gouvernement, de son côté, estime qu’une retraite à points permettrait de favoriser les carrières courtes, et peu ascendante. Tout comme Sud Santé, la CGT craint que selon l’économie du pays, le niveau du point évolue. Pascal Bouvier, membre du comité régional CGT Pays de la Loire et membre de la direction nationale de la CGT, prend l'exemple de la Suède, qui a vu son taux de pauvreté bondir chez les séniors depuis la mise en place de la retraite à points, il y a plus de vingt ans :

Écouter le podcast

Les retraites mais pas seulement

Finis, donc, les régimes spéciaux dont bénéficient plusieurs secteurs (fonction publique, SNCF, RATP, EDF, Assemblée Nationale, etc.). Le gouvernement fusionnera l’ensemble des régimes dans ce grand régime universel. Pour Reynald Millot, secrétaire général de l'union départementale Force Ouvrière dans l’Yonne, tout le monde sera perdant, public comme privé :

 

Écouter le podcast

La réforme des retraites cristallise les tensions et fédère public et privé pour ce 5 décembre. Mais selon les syndicats, la colère va bien au-delà. Enseignants, policiers ou encore personnels hospitalier dénonceront également la dégradation de leurs conditions de travail.

En fonction de la mobilisation ce jeudi et de la réponse apportée par le gouvernement, les syndicats pourraient décider de poursuivre le mouvement pendant plusieurs jours. Pour Grégoire Hamelin, secrétaire général de l'union départementale Force Ouvrière en Indre-et-Loire, l'exécutif ne pliera d'ailleurs que si la grève dure :

Écouter le podcast

Selon une enquête Yougov réalisée les 2 et 3 décembre sur un échantillon représentatif de 1031 personnes, 60% des Français soutiennent le mouvement de grève. 71% des Français se disent également préoccupés concernant l'avenir de leur retraite.