Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Santé : le personnel hospitalier est en grève partout en France

14 novembre 2019 à 14h34 Par Benoît Hanrot
Effectifs en baisse, lits supprimés et salaires stagnants : la grogne se poursuit dans le monde hospitalier
Crédit photo : Wikimedia Commons

Selon certains spécialistes, cette grève pourrait être sans précédent dans le milieu hospitalier. Les syndicats majoritaires défilent main dans la main pour faire part de leurs revendications sur l'ensemble du territoire.

En Nouvelle-Aquitaine, journée noire ce jeudi dans les hôpitaux de Poitiers et de La Rochelle. L’ensemble des professionnels du monde hospitalier était appelé à manifester pour dénoncer un hôpital public à bout de souffle, un manque de moyens et d’effectifs et un gouvernement pas assez à l’écoute. Les revendications restent les mêmes depuis le départ : augmentation des salaires, hausse du personnel et réouverture de lits supprimés. Fait rare pour être souligné : tous les syndicats de la fonction publique hospitalière se sont ralliés à la mobilisation.

En Centre-Val de Loire, plusieurs services sont venus grossir la manifestation parisienne. Des membres du personnel des hôpitaux d’Orléans, Bourges et de Vierzon ont pris la route, direction la capitale ce matin. D’autres comme ceux de Tours ont décidé de se rassembler à 15h comme le Samu, la néonatalogie du CHRU ou encore les urgences pédiatriques de l’hôpital Clocheville. Des étudiants de médecine doivent également garnir les rangs des grévistes.

Dans l’Indre, le collectif Cpasdemainlaveille a profité de cette journée de mobilisation nationale pour l’hôpital public, pour se faire remarquer. Il a organisé un banquet des assassins des hôpitaux publics et de la maternité du Blanc et appelé le public à venir partager un repas le midi dans son local. Certains rappellent que six accouchements ont eu lieu dans le département de l’Indre hors de la maternité puisque les femmes enceintes doivent désormais faire une heure de voiture pour donner la vie. Le dernier en date a eu lieu le 8 novembre, un accouchement aux services des urgences.