Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Trisomie 21 mal détectée : Le CHU de Limoges condamné

28 avril 2017 à 09h49 Par Rédaction

Des parents originaires de la Rochelle viennent d'obtenir gain de cause contre le CHU de Limoges. Objet de la plainte : une erreur médicale au sujet de la trisomie 21 de leur enfant. Par Lucie CLAUSSIN

Le tribunal administratif de Limoges vient de condamner le CHU de la ville. Les parents d'une petite fille de 7 ans ont porté plainte à sa naissance, suite à une erreur médicale. En cause : une trisomie 21 qui n'avait pas été détectée chez leur bébé. Le couple a obtenu hier la condamnation de l'établissement.

Rappel des faits :

En 2010, une maman Rochelaise, suivie par l'hôpital de Limoges met au monde son 3ème enfant. Les parents découvrent que leur bébé est atteint de la trisomie 21 quelques jours plus tard. La maman, n'a donc pas eu la possibilité d'exercer son choix de recourir à une interruption volontaire de grossesse, comme plus de 8 femmes sur 10 dans ce cas. Elle n'a pas pu non plus préparer correctement l'arrivée de son enfant malade. Quid de l'avenir ?

Une erreur médicale :

Tous les examens, avant la naissance, n’avaient pas été réalisés suite à une erreur d’analyse. Une prise de sang, avait pourtant révélé que la mère présentait un fort risque de mettre au monde un enfant atteint de trisomie. Mais une dernière analyse réalisée par un médecin, prouve finalement que le risque est minime, ce qui contredit les analyses initiales du laboratoire. Il dissuade alors la maman de réaliser une amniocentèse ( examen du foetus qui permet de détecter les soucis chromosomiques ). Sauf que le calcul réalisé par le médecin s'est révélé érroné.

Le compte-rendu de la justice :

Dans cette affaire, le CHU de Limoges a été reconnu coupable hier par le tribunal administratif. Le médecin a en effet reconnu son erreur : son calcul était érroné à cause de chiffre saisis en double. Ce qui a totalement faussé le résultat. Après de nouveaux calculs, l'enquête a révélé que l'enfant avait entre 95% et 99% de chances d'être atteint de la trisomie 21. Les parents vont donc obtenir réparation. L'hôpital devra verser 50 000e à la maman et 30 000e au papa pour le préjudice.