Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Une baleine échouée sur une plage de l’île de Ré

26 octobre 2017 à 07h08 Par Benoit Billot
Crédit photo : Pixabay

Sur une plage d’Ars-en-Ré à l’île de Ré, une baleine a été retrouvée morte ce mercredi après-midi. Son cadavre aurait échoué 24 ou 48 heures avant.

C’est une découverte plutôt insolite qu’ont fait les habitants et touristes de l’île de Ré ce mercredi 25 octobre dans l’après-midi. Un énorme mammifère marin s’est échoué sur la plage du Pas de Bernicard dans la commune d’Ars-en-Ré. Il s’agit d’une grosse baleine de 20 mètres de long qui pèserait 15 tonnes, rien que ça. Précisément, l’animal est un rorqual commun femelle.

Impossible de la remorquer

D’après les premières hypothèses, l’animal serait décédé d’une mort naturelle qui remonterait plus ou moins à 24 ou 48h. Le principal problème pour les autorités de la commune est de faire évacuer la plage. En effet, le souci est qu’il est impossible de remorquer la baleine en raison de sa grande taille. L’animal va donc être découpé sur place ce jeudi dans la journée. Plusieurs prélèvements seront effectués sur le mammifère afin de voir s’il est pollué et de savoir d’où il vient. Pour les curieux qui souhaiteraient faire des photos avec l’animal échoué, il est conseillé d'être prudent puisqu’il est formellement interdit de le toucher. Les fluides d’une baleine sont particulièrement toxiques selon les scientifiques de l’observatoire des mammifères et oiseaux marins de La Rochelle (Pelagis). Un garde municipal était d’ailleurs tout seul pour contenir ceux qui voulaient immortaliser l’événement.

Dernier échouage en 2006

Si cet échouage est plutôt insolite du côté de l’Île de Ré, malheureusement il en existe trop souvent sur la côte atlantique d’après l’observatoire. On en compte entre un et trois par an, contrairement à la méditerranée où il y en a environ un par an. En ce qui concerne le secteur du département de la Charente-Maritime, le dernier échouage remonte à presque dix ans, puisqu’une baleine s’était échouée elle aussi en 2006. Le cétacé faisait la même taille et était mort dans les mêmes circonstances que celui qui s’est échoué à Ars-en-Ré.