Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus

Replay

La Minute Eco : la prime de Noël

Bonjour à tous, Je m'adresse aujourd’hui à tous ceux qui perçoivent depuis peu une prestation sociale, du type RSA, allocation de solidarité spécifique ou encore allocation équivalent retraite.

Vous m’avez sans doute entendu dire qu’une prime de Noël vous serait versée, courant décembre. Et pourtant, vous n’avez rien reçu sur votre compte en banque.

Pas de panique, c’est tout à fait normal. La Caisse d’allocations familiales vient d’expliquer dans un communiqué que les tous nouveaux allocataires recevront une prime de Noël rétroactivement, et ce, courant janvier. C’est en particulier le cas des ayant-droit depuis le mois de décembre, mais il peut arriver que des ayant-droits depuis novembre ou octobre soient passés entre les mailles du filet.

Quoi qu’il arrive, la CAF vous invite à aller vérifier sur votre espace en ligne que toutes les informations vous concernant, et en particulier bancaires, sont bien correctes. Maintenant, concernant la prime de Noöel, ll faut garder en tête qu’elle est exceptionnelle, mais renouvellée chaque année depuis une dizaine d’années par les gouvernements successifs. Vu la situation économique, on peut raisonnablement penser que ce genre de “tradition” va s’installer.

D’autres primes ou aides ponctuelles existent, notamment au niveau local. Si vous ne l’avez pas encore fait, passez voir ou contactez le centre communal d’action sociale dont vous dépendez. Il peut s’agir d’aides financières, du réglement de factures en retard pour vous soulager, ou encore, de bons d’achats valables chez certains commerçants.

Bon début d’année et à demain !

Bonjour à tous,

Je m'adresse aujourd’hui à tous ceux qui perçoivent depuis peu une prestation sociale, du type RSA, allocation de solidarité spécifique ou encore allocation équivalent retraite.Vous m’avez sans doute entendu dire qu’une prime de Noël vous serait versée, courant décembre. Et pourtant, vous n’avez rien reçu sur votre compte en banque.Pas de panique, c’est tout à fait normal. La Caisse d’allocations familiales vient d’expliquer dans un communiqué que les tous nouveaux allocataires recevront une prime de Noël rétroactivement, et ce, courant janvier. C’est en particulier le cas des ayant-droit depuis le mois de décembre, mais il peut arriver que des ayant-droits depuis novembre ou octobre soient passés entre les mailles du filet.Quoi qu’il arrive, la CAF vous invite à aller vérifier sur votre espace en ligne que toutes les informations vous concernant, et en particulier bancaires, sont bien correctes.

Maintenant, concernant la prime de Noöel, ll faut garder en tête qu’elle est exceptionnelle, mais renouvellée chaque année depuis une dizaine d’années par les gouvernements successifs. Vu la situation économique, on peut raisonnablement penser que ce genre de “tradition” va s’installer.D’autres primes ou aides ponctuelles existent, notamment au niveau local. Si vous ne l’avez pas encore fait, passez voir ou contactez le centre communal d’action sociale dont vous dépendez. Il peut s’agir d’aides financières, du réglement de factures en retard pour vous soulager, ou encore, de bons d’achats valables chez certains commerçants.Bon début d’année et à demain !

04 janvier 2021

La Minute Eco : les nouveaux tarifs de La Poste

Bonjour à tous, Tous les 1er janvier, c’est la même rengaine : les prix de certains services augmentent, parfois énormément.

C’est le cas, une fois de plus, des tarifs postaux : imaginez que le timbre rouge va passer de 1,16 à 1,28 euro. Le vert, de 97 centimes à 1,08 euro. Vous pouvez pester, vous dire qu’à la Poste, ce sont des voleurs, mais demandez vous depuis combien de temps vous n’avez pas envoyé une vraie lettre à quelqu’un.  A une époque, on s’envoyait des cartes de voeux pour la nouvelle année : aujourd’hui on s’envoie des mails ou des SMS. L’an dernier, le trafic courrier a baissé de 19 %, en partie à cause du coronavirus certes. Mais l’année d’avant, la baisse avait déjà atteint 8 % ! Pour faire simple, la Poste transporte et distribue 10 fois moins de lettres et de cartes postales aujourd’hui qu’il y a 20 ans. La faute évidemment à Internet, et plus récemment, au smartphone.

Pourtant, si le prix des timbres augmente, cela ne pèsera pas plus dans votre budget courrier annuel : la preuve : l’an dernier, vous avez dépensé en  moyenne 37 euros sur toute l’année, en achats de timbres et en envois de courriers. Cette année, vous ne dépenserez “que” 34 euros, selon les prévisions les plus optimistes.

A l’inverse, l’activité colis de la Poste se porte plus que bien. Pour le coup, vous envoyez ou recevez quatre fois plus de paquets aujourd’hui qu’il y a une dizaine d’années. Cette fois, c’est à cause ou grâce à Internet et au e-commerce. Conséquence : si les tarifs des lettres augmentent de plus de 10 %, côté colis, la hausse se limite à seulement 1,6 % et le tarif des colis de moins de 250 grammes ne bouge pas.

Bonne année et à lundi !

Bonjour à tous,

Tous les 1er janvier, c’est la même rengaine : les prix de certains services augmentent, parfois énormément.C’est le cas, une fois de plus, des tarifs postaux : imaginez que le timbre rouge va passer de 1,16 à 1,28 euro. Le vert, de 97 centimes à 1,08 euro.

Vous pouvez pester, vous dire qu’à la Poste, ce sont des voleurs, mais demandez vous depuis combien de temps vous n’avez pas envoyé une vraie lettre à quelqu’un.  A une époque, on s’envoyait des cartes de voeux pour la nouvelle année : aujourd’hui on s’envoie des mails ou des SMS.

L’an dernier, le trafic courrier a baissé de 19 %, en partie à cause du coronavirus certes. Mais l’année d’avant, la baisse avait déjà atteint 8 % ! Pour faire simple, la Poste transporte et distribue 10 fois moins de lettres et de cartes postales aujourd’hui qu’il y a 20 ans. La faute évidemment à Internet, et plus récemment, au smartphone.Pourtant, si le prix des timbres augmente, cela ne pèsera pas plus dans votre budget courrier annuel : la preuve : l’an dernier, vous avez dépensé en  moyenne 37 euros sur toute l’année, en achats de timbres et en envois de courriers. Cette année, vous ne dépenserez “que” 34 euros, selon les prévisions les plus optimistes.A l’inverse, l’activité colis de la Poste se porte plus que bien. Pour le coup, vous envoyez ou recevez quatre fois plus de paquets aujourd’hui qu’il y a une dizaine d’années. Cette fois, c’est à cause ou grâce à Internet et au e-commerce. Conséquence : si les tarifs des lettres augmentent de plus de 10 %, côté colis, la hausse se limite à seulement 1,6 % et le tarif des colis de moins de 250 grammes ne bouge pas.Bonne année et à lundi !

01 janvier 2021

La Minute Eco : meilleurs voeux pour 2021

Bonjour à tous, En ce dernier jour de cette année vraiment pourrie, je commence bien évidemment cette minute éco par vous présenter mes vœux les plus sincères pour 2021. Que cette nouvelle année qui s’annonce nous apporte enfin un peu de sérénité, que les nuages noirs s’éloignent, que notre vie reprenne le plus vite possible son cours normal. Et bien sûr, que votre santé et celle de vos proches soit préservée.  Vous noterez que certains vœux parlent d’amour, de gloire et de fortune. Pour les deux premiers, ce n’est pas mon rayon, je passe donc mon tour.

Pour la fortune en revanche, j’ai un avis éclairé sur le sujet, étant journaliste économique depuis maintenant 25 ans.  J’ai connu les conséquences des guerres du Golfe, l’explosion de la bulle Internet de 2001, la crise des subprimes de 2008, et bien évidemment, les crises franco-françaises comme celle des gilets jaunes, qui n’est certainement pas terminée. Et.... voici maintenant donc celle du coronavirus, dont nous sortirons un jour, n’ayez pas de doute là dessus. Oui, des millions de Français ont des comptes sans cesse dans le rouge, des factures qui s’accumulent.  Vous connaissez sans doute l’adage : l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue, et c’est évidemment vrai.  Mais si vous suivez de temps en temps l’actu des people, il y en a quand même des palanqués, riches et couverts de gloire, à être pourtant malheureux comme des pierres.  Alors, en ce jour particulier, une fois n’est pas coutume, je vous invite à prendre deux minutes pour visualiser ce qui vous fait du bien, et qui n’a pas pourtant pas de prix.  se balader en forêt, bricoler, peindre, chanter, voir de la famille ou des amis, ou écouter la radio. Tout cela c’est gratuit, et je vous en souhaite tout plein pour 2021. Joyeux réveillon et à demain !

Bonjour à tous,

En ce dernier jour de cette année vraiment pourrie, je commence bien évidemment cette minute éco par vous présenter mes vœux les plus sincères pour 2021.

Que cette nouvelle année qui s’annonce nous apporte enfin un peu de sérénité, que les nuages noirs s’éloignent, que notre vie reprenne le plus vite possible son cours normal. Et bien sûr, que votre santé et celle de vos proches soit préservée. 

Vous noterez que certains vœux parlent d’amour, de gloire et de fortune. Pour les deux premiers, ce n’est pas mon rayon, je passe donc mon tour. Pour la fortune en revanche, j’ai un avis éclairé sur le sujet, étant journaliste économique depuis maintenant 25 ans. 

J’ai connu les conséquences des guerres du Golfe, l’explosion de la bulle Internet de 2001, la crise des subprimes de 2008, et bien évidemment, les crises franco-françaises comme celle des gilets jaunes, qui n’est certainement pas terminée.

Et.... voici maintenant donc celle du coronavirus, dont nous sortirons un jour, n’ayez pas de doute là dessus.

Oui, des millions de Français ont des comptes sans cesse dans le rouge, des factures qui s’accumulent. 

Vous connaissez sans doute l’adage : l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue, et c’est évidemment vrai. 

Mais si vous suivez de temps en temps l’actu des people, il y en a quand même des palanqués, riches et couverts de gloire, à être pourtant malheureux comme des pierres. 

Alors, en ce jour particulier, une fois n’est pas coutume, je vous invite à prendre deux minutes pour visualiser ce qui vous fait du bien, et qui n’a pas pourtant pas de prix.  se balader en forêt, bricoler, peindre, chanter, voir de la famille ou des amis, ou écouter la radio. Tout cela c’est gratuit, et je vous en souhaite tout plein pour 2021.

Joyeux réveillon et à demain !

31 décembre 2020

La Minute Eco : choisir son antivol pour vélo

Bonjour à tous, Tous les ans, 500 000 vélos, oui, vous avez bien entendu, 500 000 vélos sont dérobés à leur propriétaire. Moi qui pensais être à l’abri, en faisant le compte, ma femme et mes enfants s’en sont fait voler quatre, et des beaux encore. Ça commence à faire beaucoup, et bien sûr, à coûter cher.

Pourtant, le vol de vélo n’est pas inéluctable.  Tout d’abord, j’ai appris à mes dépens qu’il y avait antivol et antivol.  Oubliez une fois pour toute les cadenas souples. Le câble dont ils sont faits, en apparence robuste, se laisse couper comme du beurre par une vulgaire scie à métaux ou une pince monseigneur. Seuls les cadenas en U sont fiables, capables de résister entre deux et cinq minutes à un voleur.  Ensuite, marquez ou faites marquer vos vélos. il vous en coûtera entre cinq et 10 euros chez un professionnel, et les chances de retrouver son vélo sont multipliées par trois. il faut savoir en effet que sur les 500 000 vols de vélos annuels, plus de 150 000 sont retrouvés, mais impossibles à restituer à leur propriétaire, faute de marquage mais aussi faute de plainte.. Bon à savoir : le marquage sera obligatoire pour les vélos neufs à partir du 1er janvier, et pour les vélos d’occasion vendus par un professionnel, à partir du mois de juillet.  Enfin, si vous devez garer votre vélo dans la rue la nuit, avec un antivol évidemment retirez ce qui peut être volé facilement : la roue avant, grâce aux fixations rapides, et bien évidemment la selle. Cela rendra votre petite reine beaucoup moins attirante pour d’éventuels malandrins ! A demain !

Bonjour à tous,

Tous les ans, 500 000 vélos, oui, vous avez bien entendu, 500 000 vélos sont dérobés à leur propriétaire. Moi qui pensais être à l’abri, en faisant le compte, ma femme et mes enfants s’en sont fait voler quatre, et des beaux encore. Ça commence à faire beaucoup, et bien sûr, à coûter cher.Pourtant, le vol de vélo n’est pas inéluctable. 

Tout d’abord, j’ai appris à mes dépens qu’il y avait antivol et antivol. 

Oubliez une fois pour toute les cadenas souples. Le câble dont ils sont faits, en apparence robuste, se laisse couper comme du beurre par une vulgaire scie à métaux ou une pince monseigneur. Seuls les cadenas en U sont fiables, capables de résister entre deux et cinq minutes à un voleur. 

Ensuite, marquez ou faites marquer vos vélos. il vous en coûtera entre cinq et 10 euros chez un professionnel, et les chances de retrouver son vélo sont multipliées par trois. il faut savoir en effet que sur les 500 000 vols de vélos annuels, plus de 150 000 sont retrouvés, mais impossibles à restituer à leur propriétaire, faute de marquage mais aussi faute de plainte..

Bon à savoir : le marquage sera obligatoire pour les vélos neufs à partir du 1er janvier, et pour les vélos d’occasion vendus par un professionnel, à partir du mois de juillet. 

Enfin, si vous devez garer votre vélo dans la rue la nuit, avec un antivol évidemment retirez ce qui peut être volé facilement : la roue avant, grâce aux fixations rapides, et bien évidemment la selle. Cela rendra votre petite reine beaucoup moins attirante pour d’éventuels malandrins !

A demain !

30 décembre 2020

La Minute Eco : payer vos facture de gaz et d'électricité

Bonjour à tous, si vous vous chauffez au gaz ou à l’électricité, cette minute éco est pour vous.
Plusieurs jours de températures flirtant avec le zéro degré signifient pour vous et moi une consommation d’énergie en hausse et de grosses factures à venir.  Plutôt que d’attendre qu’elles arrivent et de se retrouver piégé, il est encore temps d’anticiper. Et si ce sont des factures déjà échues que vous êtes dans l’incapacité de payer, mes conseils à venir sont tout à fait valables.

D’abord et avant toute chose, quand on ne peut pas payer une facture de gaz ou d’électricité, il faut contacter immédiatement son fournisseur.  Par téléphone, c’est bien, mais il faut surtout laisser une trace écrite : préférez un mail à un chat avec un agent, ou mieux encore un courrier papier. Dans tous les cas, il faut quelque chose qui prouve de manière incontestable votre démarche, à une date précise.  Dans la plupart des cas, votre fournisseur va vous proposer automatiquement un échéancier de paiement pour les factures que vous avez déjà reçues ou sinon, pour celles à venir.  Ensuite, contactez les services sociaux de votre commune ou communauté de commune, ou encore de votre département. La plupart disposent de fonds spéciaux destinés à régler une ou deux factures en souffrance de personnes en difficulté financière. Même chose du coté de la Caisse d’allocations familiales, ou de la caisse de retraites : elles aussi disposent de fonds de secours “factures de gaz et électricité”.  Une chose est en revanche est sûre : ni le gaz ni l’électricité ne peuvent être coupés avant la fin de l’hiver, c’est à dire, avant le 31 mars. A demain !

Bonjour à tous, si vous vous chauffez au gaz ou à l’électricité, cette minute éco est pour vous. Plusieurs jours de températures flirtant avec le zéro degré signifient pour vous et moi une consommation d’énergie en hausse et de grosses factures à venir. 

Plutôt que d’attendre qu’elles arrivent et de se retrouver piégé, il est encore temps d’anticiper. Et si ce sont des factures déjà échues que vous êtes dans l’incapacité de payer, mes conseils à venir sont tout à fait valables.D’abord et avant toute chose, quand on ne peut pas payer une facture de gaz ou d’électricité, il faut contacter immédiatement son fournisseur.  Par téléphone, c’est bien, mais il faut surtout laisser une trace écrite : préférez un mail à un chat avec un agent, ou mieux encore un courrier papier. Dans tous les cas, il faut quelque chose qui prouve de manière incontestable votre démarche, à une date précise. 

Dans la plupart des cas, votre fournisseur va vous proposer automatiquement un échéancier de paiement pour les factures que vous avez déjà reçues ou sinon, pour celles à venir. 

Ensuite, contactez les services sociaux de votre commune ou communauté de commune, ou encore de votre département. La plupart disposent de fonds spéciaux destinés à régler une ou deux factures en souffrance de personnes en difficulté financière.

Même chose du coté de la Caisse d’allocations familiales, ou de la caisse de retraites : elles aussi disposent de fonds de secours “factures de gaz et électricité”. 

Une chose est en revanche est sûre : ni le gaz ni l’électricité ne peuvent être coupés avant la fin de l’hiver, c’est à dire, avant le 31 mars.

A demain !

29 décembre 2020

La Minute Eco : les sites de vente en ligne

Bonjour à tous, il est de bon ton de cracher sur Amazon au prétexte que c’est le site leader du e-commerce en France. Mais en réalité, sur 10 euros dépensés sur Internet, moins de deux euros atterrissent dans les caisses du géant américain ou des vendeurs tiers inscrits sur sa place de marché. Il y a donc des dizaines, des centaines de sites de vente en ligne en France, beaucoup moins dans la lumière, et dont les pratiques sont parfois, détestables.

C’est le cas en particulier de Wish, dont l’essentiel des ventes se réalise depuis le mobile. Le site est américain, mais 90 % des produits qui y sont vendus proviennent de Chine. Et là, contrairement à ce qui se passe sur Amazon ou Cdiscount, où les règles de droit français et européen sont globalement respectées, c’est le far-west. Sur Wish, les promotions, c’est du bidon. Ce n’est pas moi qui le dit, mais la répression des fraudes. Une procédure judiciaire vient d’ailleurs être lancée sur ce point précis. Plus grave : pour les produits high-tech, ou tout simplement électriques, ce ne sont pas les normes de sécurité et de conformité européennes qui s’appliquent, mais chinoises, et elles n’ont rien à voir. Sur Wish, les contrefaçons sont également légion, et pourtant mises en avant sans vergogne par le site marchand. Enfin, en cas de souci avec un vendeur sur Wish, sachant que les annonces sont souvent trompeuses, les clients n’ont souvent que leurs yeux pour pleurer. On leur demande de renvoyer le produit à leurs frais en Chine, pour pouvoir être remboursé, ce qui est tout bonnement inconcevable, tellement le prix de l’expédition dans ce sens là est prohibitif.

C’est d’ailleurs un des scandales de la vente sur Internet : Des écouteurs bluetooth envoyés de Chine en France payeront un à deux euros à tout casser de frais de port. En sens inverse, le tarif sera multiplié par 10 ou par 20. En tout cas, en résumé, si vous achetez sur Wish, sachez que c’est à vos risques et périls.

A demain !

Bonjour à tous,

il est de bon ton de cracher sur Amazon au prétexte que c’est le site leader du e-commerce en France. Mais en réalité, sur 10 euros dépensés sur Internet, moins de deux euros atterrissent dans les caisses du géant américain ou des vendeurs tiers inscrits sur sa place de marché. Il y a donc des dizaines, des centaines de sites de vente en ligne en France, beaucoup moins dans la lumière, et dont les pratiques sont parfois, détestables.C’est le cas en particulier de Wish, dont l’essentiel des ventes se réalise depuis le mobile. Le site est américain, mais 90 % des produits qui y sont vendus proviennent de Chine. Et là, contrairement à ce qui se passe sur Amazon ou Cdiscount, où les règles de droit français et européen sont globalement respectées, c’est le far-west.

Sur Wish, les promotions, c’est du bidon. Ce n’est pas moi qui le dit, mais la répression des fraudes. Une procédure judiciaire vient d’ailleurs être lancée sur ce point précis. Plus grave : pour les produits high-tech, ou tout simplement électriques, ce ne sont pas les normes de sécurité et de conformité européennes qui s’appliquent, mais chinoises, et elles n’ont rien à voir. Sur Wish, les contrefaçons sont également légion, et pourtant mises en avant sans vergogne par le site marchand.

Enfin, en cas de souci avec un vendeur sur Wish, sachant que les annonces sont souvent trompeuses, les clients n’ont souvent que leurs yeux pour pleurer. On leur demande de renvoyer le produit à leurs frais en Chine, pour pouvoir être remboursé, ce qui est tout bonnement inconcevable, tellement le prix de l’expédition dans ce sens là est prohibitif.C’est d’ailleurs un des scandales de la vente sur Internet : Des écouteurs bluetooth envoyés de Chine en France payeront un à deux euros à tout casser de frais de port. En sens inverse, le tarif sera multiplié par 10 ou par 20.

En tout cas, en résumé, si vous achetez sur Wish, sachez que c’est à vos risques et périls.A demain !

02 décembre 2020

La Minute Eco : changer de complémentaire santé individuelle

Bonjour à tous, Gros changement à partir d’aujourd’hui, 1er décembre. Tous les assurés à une complémentaire santé individuelle peuvent décider d’en changer à tout moment, sans avoir à attendre la date d’anniversaire de leur contrat.

Cette possibilité, offerte depuis quelques années aux contrats d’assurance auto ou encore aux assurés de crédit immobilier vient en effet d’être étendue aux mutuelles et assurances santé.  On peut donc raisonnablement penser que la mesure devrait être favorable au consommateur.  En cas de désaccord sur le montant et les conditions d’une prise en charge; il pourra menacer de partir pour faire pression.  En cas de changement de ses besoins, par exemple, des soins dentaires à programmer dont la prise en charge est meilleure chez un concurrent, il n’aura pas d’état d’âme à s’en aller. Mais tout cela, c’est la théorie, car en pratique, les choses risquent d’être plus compliquées. Je vous déconseille en effet fortement de partir tant que toutes vos dépenses de santé n’auront pas été remboursées. Donc, en cas de désaccord sur la prise en charge, il vaut mieux bluffer, du moins tant que le probleme n’est pas résolu. Par ailleurs, les mutuelles qui continuent à prélever quand on les a quittées, c’est assez banal. Là aussi, vous devrez être vigilant le cas échéant.

A demain !

Bonjour à tous,

Gros changement à partir d’aujourd’hui, 1er décembre. Tous les assurés à une complémentaire santé individuelle peuvent décider d’en changer à tout moment, sans avoir à attendre la date d’anniversaire de leur contrat.Cette possibilité, offerte depuis quelques années aux contrats d’assurance auto ou encore aux assurés de crédit immobilier vient en effet d’être étendue aux mutuelles et assurances santé. 

On peut donc raisonnablement penser que la mesure devrait être favorable au consommateur. 

En cas de désaccord sur le montant et les conditions d’une prise en charge; il pourra menacer de partir pour faire pression. 

En cas de changement de ses besoins, par exemple, des soins dentaires à programmer dont la prise en charge est meilleure chez un concurrent, il n’aura pas d’état d’âme à s’en aller.

Mais tout cela, c’est la théorie, car en pratique, les choses risquent d’être plus compliquées.

Je vous déconseille en effet fortement de partir tant que toutes vos dépenses de santé n’auront pas été remboursées. Donc, en cas de désaccord sur la prise en charge, il vaut mieux bluffer, du moins tant que le probleme n’est pas résolu.

Par ailleurs, les mutuelles qui continuent à prélever quand on les a quittées, c’est assez banal. Là aussi, vous devrez être vigilant le cas échéant.A demain !

01 décembre 2020

La Minute Eco : les compteurs Linky

Bonjour à tous, "Le compteur Linky n’est pas obligatoire”. C’est ce que la cour d’appel de Bordeaux vient de décider dans un arrêt rendu mi-novembre.  La décision est inédite pour Enedis, qui installe près de 200 000 compteurs intelligents par semaine en temps normal, c’est-à-dire, hors période de confinement.  Jusqu’à présent, les recours formés par les opposants à Linky avaient échoué. Mais cette décision, qui plus rendue par une cour d’appel, peut servir de base à un refus d’avoir un compteur Linky chez soi. Ceux qui refusent Linky ont deux arguments : d’abord, le respect de la vie privée, puisque Linky est un compteur intelligent qui transmet la consommation du foyer en temps réel à Enedis, et aux fournisseurs d’électricité. Le but est évidemment de rendre le réseau electrique intelligent, afin de mieux adapter la production à la consommation.

Quant au deuxième argument, c’est le rayonnement électromagnétique dont Linky serait responsable chez certains. La Justice a d’ailleurs condamné Enedis à installer des filtres chez certains particuliers qui l’ont saisie. Maintenant, Linky aussi des atouts : il permet aux usagers comme vous et moi de mieux comprendre leur consommation, et de réaliser des économies d’énergie. Il permet aussi de bénéficier de tarifs ultra réduits à certaines heures, au coeur de la nuit ou encore le week-end.  En théorie, à la même date l’an prochain, 99,9 % des foyers français devraient être équipés d’un compteur Linky, sauf les derniers récalcitrants. A demain !

Bonjour à tous,

"Le compteur Linky n’est pas obligatoire”. C’est ce que la cour d’appel de Bordeaux vient de décider dans un arrêt rendu mi-novembre. 

La décision est inédite pour Enedis, qui installe près de 200 000 compteurs intelligents par semaine en temps normal, c’est-à-dire, hors période de confinement. 

Jusqu’à présent, les recours formés par les opposants à Linky avaient échoué. Mais cette décision, qui plus rendue par une cour d’appel, peut servir de base à un refus d’avoir un compteur Linky chez soi.

Ceux qui refusent Linky ont deux arguments : d’abord, le respect de la vie privée, puisque Linky est un compteur intelligent qui transmet la consommation du foyer en temps réel à Enedis, et aux fournisseurs d’électricité. Le but est évidemment de rendre le réseau electrique intelligent, afin de mieux adapter la production à la consommation.Quant au deuxième argument, c’est le rayonnement électromagnétique dont Linky serait responsable chez certains. La Justice a d’ailleurs condamné Enedis à installer des filtres chez certains particuliers qui l’ont saisie.

Maintenant, Linky aussi des atouts : il permet aux usagers comme vous et moi de mieux comprendre leur consommation, et de réaliser des économies d’énergie. Il permet aussi de bénéficier de tarifs ultra réduits à certaines heures, au coeur de la nuit ou encore le week-end. 

En théorie, à la même date l’an prochain, 99,9 % des foyers français devraient être équipés d’un compteur Linky, sauf les derniers récalcitrants.

A demain !

30 novembre 2020

La Minute Eco : la situation des auto-écoles

Bonjour à tous, Cette année, plus d'1,5 million de candidats auraient dû se présenter au permis de conduire. Avec le confinement du printemps, et celui dont nous allons commencer à sortir tout doucement à partir de demain, le millésime 2020 s’annonce catastrophique. A la louche, on peut estimer qu’au moins un million de jeunes et de moins jeunes attendent de pouvoir passer ou repasser leur permis et pour commencer, de pouvoir prendre des cours. Le problème, c’est qu’un certain nombre d’auto-écoles, déjà très fragilisées financièrement, risquent de ne pas pouvoir rouvrir demain, alors même que les clients ne manqueront pas.  Comme je suis aussi là pour vous donner des conseils de prudence, écoutez moi bien :  Si vous êtes déjà inscrit dans une auto-école et avez déjà payé toutes les leçons dans le cadre d’un forfait tout compris, dépéchez vous de reprogrammer des heures de conduite.

Si vous aviez convenu d’un réglement en plusieurs fois, faites le point avec le patron de l’auto-école. Le but est d’arriver à payer au fur et à mesure que vous consommez.  Si vous n’êtes pas encore inscrit, réfléchissez à régler les heures de conduite à l’unité, et non au forfait, même si c’est un peu plus cher au bout du compte. Enfin, pour payer moins cher, regardez du côté des auto-écoles en ligne. Mais attention ! Assurez-vous avant de payer que vous pourrez bien obtenir des heures de conduite, rapidement, et pas dans trois ou six mois.

Bon week-end et à lundi !

Bonjour à tous,

Cette année, plus d'1,5 million de candidats auraient dû se présenter au permis de conduire. Avec le confinement du printemps, et celui dont nous allons commencer à sortir tout doucement à partir de demain, le millésime 2020 s’annonce catastrophique.

A la louche, on peut estimer qu’au moins un million de jeunes et de moins jeunes attendent de pouvoir passer ou repasser leur permis et pour commencer, de pouvoir prendre des cours.

Le problème, c’est qu’un certain nombre d’auto-écoles, déjà très fragilisées financièrement, risquent de ne pas pouvoir rouvrir demain, alors même que les clients ne manqueront pas. 

Comme je suis aussi là pour vous donner des conseils de prudence, écoutez moi bien : 

Si vous êtes déjà inscrit dans une auto-école et avez déjà payé toutes les leçons dans le cadre d’un forfait tout compris, dépéchez vous de reprogrammer des heures de conduite.Si vous aviez convenu d’un réglement en plusieurs fois, faites le point avec le patron de l’auto-école. Le but est d’arriver à payer au fur et à mesure que vous consommez. 

Si vous n’êtes pas encore inscrit, réfléchissez à régler les heures de conduite à l’unité, et non au forfait, même si c’est un peu plus cher au bout du compte.

Enfin, pour payer moins cher, regardez du côté des auto-écoles en ligne. Mais attention ! Assurez-vous avant de payer que vous pourrez bien obtenir des heures de conduite, rapidement, et pas dans trois ou six mois.Bon week-end et à lundi !

27 novembre 2020

La Minute Eco : les imprimantes

Bonjour à tous, Je vous ai déjà parlé dans la minute éco des imprimantes et de leurs consommables. On rappelle ici le modèle économique des fabricants d’imprimante : ils vous proposent des combinés imprimante scanner pour parfois moins de 50 euros, sur lesquels ils ne gagnent pas un centime, voire perdent de l’argent.

Mais en échange, les fabricants d’imprimantes espèrent vous fidéliser en vous contraignant à utiliser leurs cartouches, leurs toners. Et forcément, les produits “compatibles” les énervent au plus haut point.  Voici quelques semaines, Hewlett Packard, le leader incontesté avec près de 50 % de part de marché, a déployé une mise à jour à distance du logiciel de ses imprimantes. Le prétexte : les protéger contre des menaces de piratage informatique. Mais en réalité, cette mise à jour avait une autre fonction : bloquer tous les consommables compatibles ! Du jour au lendemain, des millions d’utilisateurs d’imprimantes HP se sont retrouvés bloqués, avec des cartouches ou des toners devenus inutilisables. Si la plupart se résignent à acheter des consommables de la marque, d’autres se rebelent, comme en 2016. Cette année là, HP, encore, avait fait exactement la même chose. Sous la pression des utlisateurs, le constructeur avait mis à disposition un nouveau logiciel, réhabilitant les consommables compatibles.

Il est trop tôt pour que HP revienne en arrière, mais vous, en revanche, vous pouvez faire revenir votre imprimante en réinstallant l’ancien programme dans votre imprimante. vous le trouverez assez facilement en cherchant sur la Toile. attention il y a un piège, de taille : pour pouvoir revenir en arrière, il faut passer votre imprimante en anglais, pour pouvoir accéder au menu permettant le “downgrade”. En français, ce menu n’existe tout simplement pas, ce qui est assez choquant.  Le jeu, en vaut la chandelle : les encres compatibles coûtent parfois 10 fois moins cher que celles du constructeur... C’est mon cas pour une imprimante laser couleur : 55 euros pour 4 toners compatibles, 500 euros pour ceux commercialisés par la marque.  A demain !

Bonjour à tous,

Je vous ai déjà parlé dans la minute éco des imprimantes et de leurs consommables.

On rappelle ici le modèle économique des fabricants d’imprimante : ils vous proposent des combinés imprimante scanner pour parfois moins de 50 euros, sur lesquels ils ne gagnent pas un centime, voire perdent de l’argent. Mais en échange, les fabricants d’imprimantes espèrent vous fidéliser en vous contraignant à utiliser leurs cartouches, leurs toners. Et forcément, les produits “compatibles” les énervent au plus haut point. 

Voici quelques semaines, Hewlett Packard, le leader incontesté avec près de 50 % de part de marché, a déployé une mise à jour à distance du logiciel de ses imprimantes. Le prétexte : les protéger contre des menaces de piratage informatique.

Mais en réalité, cette mise à jour avait une autre fonction : bloquer tous les consommables compatibles ! Du jour au lendemain, des millions d’utilisateurs d’imprimantes HP se sont retrouvés bloqués, avec des cartouches ou des toners devenus inutilisables. Si la plupart se résignent à acheter des consommables de la marque, d’autres se rebelent, comme en 2016. Cette année là, HP, encore, avait fait exactement la même chose. Sous la pression des utlisateurs, le constructeur avait mis à disposition un nouveau logiciel, réhabilitant les consommables compatibles.Il est trop tôt pour que HP revienne en arrière, mais vous, en revanche, vous pouvez faire revenir votre imprimante en réinstallant l’ancien programme dans votre imprimante. vous le trouverez assez facilement en cherchant sur la Toile. attention il y a un piège, de taille : pour pouvoir revenir en arrière, il faut passer votre imprimante en anglais, pour pouvoir accéder au menu permettant le “downgrade”. En français, ce menu n’existe tout simplement pas, ce qui est assez choquant. 

Le jeu, en vaut la chandelle : les encres compatibles coûtent parfois 10 fois moins cher que celles du constructeur... C’est mon cas pour une imprimante laser couleur : 55 euros pour 4 toners compatibles, 500 euros pour ceux commercialisés par la marque. 

A demain !

26 novembre 2020