Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus

La Minute Eco : c’est le moment pour vendre son vieux vélo

26 février 2021 à 06h45

Vous avez peut-être entendu dire que les ventes de vélos ont littéralement explosé l’an dernier en France. En ville, beaucoup ont choisi d’aller travailler à vélo afin d’éviter les transports en commun et ses cohues des heures de pointe. Le vélo a aussi donné des idées à tous ceux qui voulaient aller se balader et prendre l’air, parfois, malgré les règles du confinement. Rappelons que la pratique du vélo sportif faisait partie des motifs de dérogation autorisés pour pouvoir sortir en journée...

Résultat des courses, si je puis dire, les vélos sont devenus une denrée rare. Entre les vélos d’entrée de gamme mis en avant lors des opérations commerciales des grandes surfaces, et les vélos haut de gamme vendus très cher, il y a un trou. Il est parfois difficile d’en trouver en stock dans les magasins de sport et chez les spécialistes de la petite reine.

Alors je m’adresse aujourd’hui à tous ceux qui ont deux, trois, cinq bicyclettes ou plus qui dorment sagement dans leur garage ou dans leur cave. Qu’il s’agisse des vélos des enfants qui ont grandi, ou d’anciens vélos que vous ne voulez pas jeter, mais qui fonctionnent très bien quand même : débarrassez-vous-en.

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour vendre son vélo d’occasion, car il y a une vraie demande en face.

Bien sûr, il va falloir les remettre en état : graisser et retendre la chaîne, regonfler les pneus, le cas échéant changer une chambre à air. N’oubliez pas de lubrifier les gaines de câbles de frein et de dérailleurs. Mais je vous assure que ces quelques minutes d’entretien seront rémunératrices. Un bon vélo, en bon état, c’est 60 à 80 euros dans la poche. S’il s’agit d’un modèle recherché, vélo hollandais, ou vélo de course, on parle plutôt de centaines d’euros.