Le lithium, « un élément emblématique de la transition énergétique »

16 novembre 2022 à 11h43 par Guillaume Pivert

Le lithium est essentiel aux véhicules électriques.
Le lithium est essentiel aux véhicules électriques.
Crédit: Pixabay

Fin octobre, le groupe Imerys annonçait ouvrir dans l’Allier une mine de lithium à l’horizon 2028. L’élément chimique est devenu essentiel en matière de souveraineté énergétique et industrielle.

Le lithium est aujourd’hui partout. « C’est le vecteur préféré pour transporter les charges électriques dans les batteries modernes, il est incontournable et emblématique de la transition énergétique », explique François Rousseau, le directeur de l’école des Mines de Nancy.


En France, une première mine de lithium ouvrira en 2028 à Echassières dans l’Allier. Le groupe Imerys, porteur du projet, espère extraire 34 000 tonnes de lithium chaque année, afin d’alimenter l’équivalent de 700 000 véhicules électriques.

 

La mine, « positionne la France comme un acteur sérieux en Europe à l'image de la Suède et de l’Allemagne », juge François Rousseau. Pour l’heure le lithium est importé d’Amérique du sud – de Bolivie essentiellement, et de Chine. « La maitrise de l’approvisionnement est très importante notamment pour l’industrie des batteries », explique le directeur des Mines, ajoutant que le lithium est devenu essentiel en matière de souveraineté énergétique et industrielle. François Rousseau insiste aussi sur deux autres annonces qui ont été moins relayées que l’ouverture de la mine dans l’Allier : la création d’une raffinerie en Alsace et d’une usine de recyclage des batteries. « Il y a un enjeu de durabilité et il paraît essentiel de circulariser la chaîne de valeurs ». Selon lui, relocaliser la production permettra au bout du compte de réduire notre bilan carbone.