Le parquet de Montargis se saisit après les propos racistes dans « Envoyé Spécial »

21 juin 2024 à 20h10 par Alicia Méchin

Capture Envoyé Spécial
Capture Envoyé Spécial
Crédit : Capture Envoyé Spécial

Le parquet de Montargis a annoncé ce vendredi 21 juin s’être saisi, après la diffusion de propos à caractère raciste dans l’émission « Envoyé Spécial ».

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux. Il s’agit d’un extrait de l’émission de France 2, « Envoyé Spécial », consacré aux législatives. Dans l’émission est présentée Divine, aide-soignante, qui se dit victime de racisme de la part de ses voisins, des militants du Rassemblement national. Drapeau français à la fenêtre et affiche du RN sur la façade leur maison, le couple affiche clairement sa couleur politique, et ne s’en est pas caché face aux caméras de France TV.

La victime rapportait alors être traitée de « bonobo », ou entendre régulièrement des bruits de singe lorsqu’elle est sur sa terrasse. Face aux caméras, elle est alors confrontée à ses voisins, et les propos sont assez virulents. On peut notamment entendra la voisine siffler et dire « va à la niche ».

 

3 ans d’emprisonnement

 

Dans un communiqué de presse, le parquet de Montargis annonce donc s’être saisi de ces faits. « Les paroles et comportements constatés pouvant revêtir les qualifications pénales d'injures publiques et non publiques à caractère raciale, provocation publique à la discrimination et violence sans incapacité à caractère raciale, le parquet de Montargis s'est saisi de ces faits ».

Il ajoute par ailleurs que l’un des personnes susceptibles d’être mises en cause appartient au tribunal judiciaire. L’affaire devrait donc être dépaysée au parquet général d’Orléans. La peine maximale encourue est de trois années d'emprisonnement et 45 000 euros pour des délits et contraventions de cet ordre, précise le parquet.