Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

A Chaillac-sur-Vienne, avant la 5G, du réseau pour téléphoner

08 octobre 2020 à 07h00 Par Guillaume Pivert
D'ici 2022, toutes les zones blanches devraient disparaître en france.
Crédit photo : Pixabay

Une partie des habitants ne peuvent pas utiliser de téléphone portable. Pis, le débit internet est très mauvais.

Le débat sur la 5G et son arrivée prochaine n’intéresse pas les habitants des zones blanches. Pour eux, passer des appels, envoyer des sms, consulter ses mails est déjà impossible. Selon l’ARCEP, le gendarme des télécoms, une zone blanche est « un territoire non couvert par un réseau mobile ; aucun opérateur mobile ne couvre ce territoire peu densément peuplé, situé le plus souvent en zone rurale ».

En 2018, les opérateurs se sont engagés à améliorer de manière localisée la couverture de zones blanches en 4G. Toutes devraient avoir disparu d’ici fin 2022.

En Haute-Vienne, on en dénombre dix dont la commune de Chaillac-sur-Vienne. Dans ce village de 1 200 habitants, plusieurs dizaines de foyers ne peuvent pas utiliser de téléphone portable. De larges parties de la commune ne sont pas couvertes. Une source d’inquiétude pour le maire, Jean-Pierre Granet : « Nous avons des pêcheurs et des randonneurs ici. S’ils ont besoin d’appeler pour une urgence, ils ne peuvent pas ». L’élu affirme qu’une antenne devait être installée. Or, il y a quelques mois, Orange y a renoncé selon lui.

 

Écouter le podcast

 

Le débat sur la 5G fait resurgir la fracture numérique sur le territoire, entre les villes et les campagnes. A Chaillac-sur-Vienne, les habitants ont également des difficultés d’accès à internet.

 

Écouter le podcast

 

Les problèmes de connexion internet devraient disparaître d’ici deux ans avec l’arrivée de la fibre sur l’ensemble de la commune.