Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Angers : la mère de Vanille avoue le meurtre de la fillette

10 février 2020 à 06h46 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Le corps sans vie de Vanille a été retrouvé à Angers.
Crédit photo : VIbration

Malgré l’alerte enlèvement déclenchée samedi 8 février, la petite Vanille, un an, n’a pas été retrouvée vivante. Sa mère a avoué son meurtre.

Dénouement tragique à Angers, où la mère de la petite Vanille a finalement reconnu avoir tué son enfant, rapportent nos confrères du Courrier de l'Ouest. Une alerte enlèvement avait été déclenchée samedi soir pour retrouver la fillette d'un an. Cette dernière aurait été tuée, probablement étouffée, vendredi après-midi. Le corps de l’enfant a été découvert dimanche 9 février dans une benne à vêtements à Angers. La mère, âgée de 39 ans et souffrant de problèmes psychologiques, avait été arrêtée un peu plus tôt dans la journée à Nantes. Elle était censée ramener Vanille dans un centre d’hébergement mère-fille angevin vendredi en fin d’après-midi. C’est l’établissement qui a donné l’alerte, une fois l’heure limite passée. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’enfant était déjà mort à ce moment-là.

Pas d'explications sur son geste

Les témoignages recueillis grâce à l’Alerte enlèvement ont permis de localiser la mère dans un hôtel de Nantes, dimanche matin. Elle a été placée en garde à vue et, après avoir donné différentes versions, a fini par avoué le meurtre de la fillette. Elle a indiqué aux enquêteurs où retrouver le corps, mais n’a pas encore donné d’explications sur son geste. A l’issue de sa garde à vue, cette femme de 39 ans pourrait être placée en détention provisoire ou être hospitalisée selon son état de santé.