Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Angers : Samuel Albert impatient de rouvrir son restaurant

18 mai 2021 à 06h00 Par Alicia Méchin
Samuel Albert, chef du restaurant Les petits prés à Angers.
Crédit photo : Rédaction / Alicia Méchin

Les restaurants sont autorisés à ouvrir leur terrasse au public ce mercredi 19 mai. Le chef du restaurant « Les petits prés » à Angers, Samuel Albert, est impatient, mais avoue avoir du mal à comprendre cette mesure.

Les restaurants, en France, sont fermés depuis le 29 octobre 2020, à cause de l'épidémie de Covid. Une éternité pour les professionnels du secteur qui commencent à trouver le temps long. Si certains se sont adaptés, proposant notamment de la vente à emporter, d’autres n’ont enregistré aucune activité.

C’est le cas de Samuel Albert. Le chef du restaurant Les petits prés à Angers n’a pas souhaité faire de la vente à emporter, estimant que ce dispositif n’était pas adapté à sa cuisine. Cette période de fermeture a été très compliquée pour l’ancien gagnant de Top Chef :  

 

Écouter le podcast

 

Le chef angevin va donc rouvrir sa terrasse dès ce mercredi, en respectant les mesures sanitaires et le couvre-feu. L’amplitude horaire des services en journée pourra être élargie, si les clients sont au rendez-vous. Mais Samuel Albert avoue que les conditions ne sont pas réunies pour faire de cette réouverture une fête :

 

Écouter le podcast

 

La pomme Magritte et une carte de Printemps

Samuel Albert a donc fait le choix de ne pas prendre de réservation. Et là encore, la vente à emporter ne sera pas proposée aux clients. Il faudra attendre le 30 juin, et la fin des mesures sanitaires, avant de pouvoir s’installer en salle.

Dès ce mercredi, les clients du restaurant « Les petits prés » pourront découvrir la toute première carte du Printemps du restaurant. « Je suis ravie de pouvoir faire une carte de printemps, parce que l’an dernier on était fermé en confinement, nous explique Samuel Albert. Là j’ai enfin pu travailler les asperges, les petits-pois, les petites pommes de terre vitelotte, la truite… On commence à appeler tous nos fournisseurs, ça fait plaisir de refaire des commandes, de contacter les fermes avec lesquelles on travaille ». La « Pomme Magritte », dessert signature de Samuel Albert, sera également au menu.