Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Après la déception de Pâques, les chocolatiers misent sur Noël

17 décembre 2020 à 06h00 Par Alicia Méchin
Après la déception de Pâques, les chocolatiers misent sur Noël.
Crédit photo : Pixabay

Les chocolatiers se sont retrouvés privés d’une partie de leurs recettes à Pâques à cause du confinement. Pour Noël, ils espèrent bien rattraper le temps perdu.

Avec une nouvelle baisse du chiffre d’affaire enregistrée lors du deuxième confinement fin octobre et au mois de novembre, les chocolatiers espèrent pouvoir sauver les meubles ce mois-ci. Plus que jamais, ils comptent sur les consommateurs, comme nous l’explique Daniel Mercier, chocolatier à Bourges (Cher) et Orléans (Loiret) :

 

Écouter le podcast

 

Noël pèse 50% de l’activité des chocolatiers, qui redoublent chaque année de créativité pour proposer des produits de fêtes. « Dans l’année, on vend beaucoup de tablettes, de chocolats de grignotage, explique le vice-président de la confédération des chocolatiers-confiseurs de France. À Noël, on vend beaucoup de bonbons de chocolats, des ballotins ou compositions cadeaux (…) des produits pour lesquels on a aucune demande le reste de l’année ».

 

Du chocolat engagé

L’une des nouveautés de cette année, dans le secteur du chocolat, est ce label « chocolatiers engagés » lancé officiellement le 1er octobre dernier. Il regroupe 50 artisans dans toute la France, et se veut être un gage de qualité :

 

Écouter le podcast

 

La liste des chocolatiers engagés est à retrouver sur le site du label. Maison Mercier à Bourges et la chocolaterie royale à Orléans en font partie, tout comme Rannou-Métivier à Tours (Indre-et-Loire) ou A la Reine Astrid à Sancheville (Eure-et-Loir).