Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Attentat raté à Notre-Dame : une Loirétaine condamnée à 25 ans de prison

15 octobre 2019 à 07h20 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Une Loirétaine avait voulu commettre un attentat en 2016 devant Notre-Dame de Paris.
Crédit photo : Pixabay

La cour d’assises spéciale de Paris a rendu son verdict lundi 14 octobre dans le procès de l’attentat djihadiste raté devant Notre-Dame de Paris.

Une Loirétaine a été condamnée lundi 14 octobre à 25 ans de réclusion criminelle pour l’attentat djihadiste raté devant Notre-Dame de Paris, en 2016, selon nos confrères de la République du Centre. Ornella Gilligmann, originaire de Châlette-sur-Loing, dans l’est du département, était accusée d’avoir voulu faire exploser des bonbonnes de gaz dans un véhicule devant l’édifice. Le feu n’avait pas pris, en raison d’un mauvais choix de carburant.

 

Une autre accusée, Inès Madani, a quant à elle écopé de 30 ans de prison, conformément là-aussi aux réquisitions du ministère public. Pendant les trois semaines de procès, les deux femmes se sont rejetées la responsabilité de cet attentat avorté. Elles étaient devenues « le visage du djihadisme au féminin », avait souligné le parquet au cours de l’audience.

 

Plusieurs complices des deux femmes ont également été condamnées à de lourdes peines, tout comme l’instigateur présumé de cet attentat, le djihadiste Rachid Kessim, qui serait mort en Syrie. Ce dernier a écopé de la réclusion criminelle à perpétuité.