Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Aziz Brimou condamné à 30 ans de réclusion criminelle

29 septembre 2017 à 11h30 Par Benoit Billot

La cour d’assises d’appel d’Indre-et-Loire a tranché et a condamné Aziz Brimou à 30 ans de prison ferme.

Le procès en appel d’Aziz Brimou n’a pas été de tout repos pour les juges de la Cour d’assises d’appel d’Indre-et-Loire cette semaine. L’affaire était particulièrement difficile avec notamment le rejet des accusations de meurtre du principal suspect. Une préparatrice en pharmacie à Neuil-les-Aubiers dans les Deux-Sèvres, Nicole Brossard, a été tuée le 31 mars 2011 d’une cinquantaine de coup de couteau. Son corps a été retrouvé dans la zone à urbaniser en priorité (ZUP) à Blois. L’homme avait été condamné une première fois à vingt-cinq de prison par la Cour d’assises d’appel du Loir-et-Cher il y a un an et demi.

‘’Je ne l’ai pas tué’’

Six ans et demi après les faits, le mystère plane mais toutes les preuves sont contre Aziz Brimou. Lors de sa nouvelle audience, ce dernier affirme n’avoir jamais tué Nicolas Brossard. L’ADN de l’accusé a été retrouvé sur la pédale d’embrayage mais également sur la veste de sa victime. Aziz Brimou explique la présence de son ADN suite à un transfert, d’un possible crachat de sa part, près du bar qu’il fréquentait régulièrement. Il aurait volé la carte de la préparatrice en pharmacie afin de régler ses dettes de jeux. Ses clés, ses papiers et son téléphone ont également été subtilisés par le prévenu. Le magistrat qualifie le principal suspect d’instable psychologiquement et de violent.

La Cour suit les réquisitions

A l’époque, le ministère public avait requis 30 ans de prison ferme. Des réquisitions qui n’avaient pas forcément été suivies mais aujourd’hui, la même peine a été réclamée par l’avocat général. Cette fois-ci la Cour d’assises d’appel d’Indre-et-Loire a décidé de l’écouter. La défense, elle, a décidé de plaider pour l’acquittement de son client. Aziz Brimou retournera bien derrière les barreaux pour une peine plus longue. Il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle.