Blois : annulation d’une vente aux enchères d’objets nazis

FORUM
La vente aux enchères a été annulée.
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

11 janvier 2021 à 7h10 par Etienne Escuer

Les organisateurs d'une vente aux enchères d'objets nazis prévue samedi 16 janvier ont préféré renoncer.

Casques de la Waffen-SS, ceinturons à tête de mort, drapeaux, médailles et fanions avec des croix gammées : une trentaine d'objets nazis devaient être vendus aux enchères à Blois le 16 janvier par l’étude Pousse-Cornet. Ils ont finalement été retirés de la vente, annoncent les organisateurs. Si la loi autorise la détention et la vente d’objets du IIIème Reich, les exhiber est interdit. Un lanceur d’alerte estimait notamment que tous les symboles nazis n’étaient pas masqués dans le catalogue de vente.

Si les objets nazis attiraient plutôt des collectionneurs férus d’histoire, leur profil change. « Il y a une poussée de la vente de ce type d'objets néfastes et une forte demande de prétendus collectionneurs, qui ont plus des troubles du comportement qu'autre chose, et se portent acquéreur à des prix défiant toute concurrence », estime le lanceur d'alerte interrogé par l’Agence France-Presse.

L'historien et avocat Serge Klarsfled explique quant à lui ne pas avoir d'objection à la vente d'objets militaires qui viennent de l'armée régulière allemande, « mais l'exposition publique, notamment par internet, de symboles nazis tels que l'emblème SS ou la croix gammée, doit être réservée aux musées sérieux », souligne-t-il. « La grande masse des gens qui achètent sont des personnes fascinées par le nazisme et l'achat de ces emblèmes ne peut que les renforcer dans une idéologie qui a été criminelle », met-il en garde.

 

(avec AFP)

I