Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Charente-Maritime : la future centrale à goudron décriée par les habitants du secteur

03 septembre 2019 à 09h32 Par Lucie Claussin
Photo d'illustration
Crédit photo : Collectif Sablonceaux Saujon NO GOUDRON ©

Non loin de Saujon en Charente-Maritime, un projet d'usine de production de bitume sème la discorde à Sablonceaux, où les locaux sont inquiets pour leur santé.

En Charente-Maritime, le projet de centrale à goudron prévu à Sablonceaux ne fait toujours pas l’unanimité. L'unité de production d'enrobés doit être installée sur un terrain de 9 000m2 dans une zone industrielle. Elle pourra produire jusqu'à 60 000 tonnes de goudron par an.

L’enquête publique vient tout juste de commencer, mais le projet est déjà largement décrié par les habitants du secteur. Ils craignent le caractère potentiellement cancérigène des fumées et particules qui seront émises lors de la fabrication. À savoir que le  Centre international de recherche sur le cancer a lui aussi classé les fumées et particules comme potentiellement cancérigènes.

Un collectif alerte sur les dangers de ce projet :

Un collectif pour s’opposer à la future centrale, intitulé Sablonceaux-Saujon NO GOUDRON a été créé pour souligner le risque de pollution, les risques sur la biodiversiré et le tourisme local et les dangers sur la santé. Par ailleurs, ils pointent du doigt le fait que des cures termales se situent à proximité et qu'un environnement pollué décrédibileserait l'utilité de ces lieux.

Selon le collectif, la création de cette centrale impacterait l'eau du secteur, et donc les marais, la Seudre, le bassin Marennes Oléron, la mer et les nappes phréatiques. À savoir que l'usine se trouverait à 600 mètres du canal de Dercie-la-Pallud, qui rejoint les marais ostréicoles du bassin de Marennes-Oléron. Ce projet installé en pleine zone humide pourrait ainsi rendre impropres à la consommation et interdits à la vente les produits alimentaires produits dans le secteur. Le collectif exige une étude indépendante ou publique par Nature Environnement 17 et la LPO (ligue de protection des oiseaux) dans la zone humide de Dercie et sur les parcelles du secteur. 

Sur ses réseaux sociaux, le collectif  a aussi évoqué l'existence d'un goudron végétal innovant et écologique. Il s'agit d'une alternative plus respectueuse de l'environnement. Ailleurs en Charente-Maritime, à Saint-Rogatien deux nouveaux cas de leucémie ont été détectés et les rejets atmosphériques de l'usine d'enrobé située à proximité sont pointés du doigt. La proportion de pathologies cancéreuses dans ce secteur situé à 300 mètres de l'usine serait inquietante 

De son côté, le principal promoteur du projet de centrale à goudron à Sablonceaux, affirme que toutes les garanties sont prises en ce qui concerne le respect de l'environnement et les risques sanitaires.