Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Charente-Maritime : trop de vols d’huîtres avant les fêtes !

29 novembre 2017 à 16h43 Par Benoit Billot
Crédit photo : Pixabay

Les vols d’huîtres font leur retour en Charente-Maritime. Des actes qui ne plaisent pas du tout aux ostréiculteurs.

Alors que la période des fêtes de fin d’année fait son approche, les Français se cassent déjà la tête pour concocter leur menu. Le produit phrase est bien entendu l’huître mais du côté de la Charente-Maritime, on redouble de vigilance. Ces temps-ci, plusieurs pilleurs sont venus voler un certain nombre de ces mollusques aux ostréiculteurs. Un couple en a fait les frais et s’est vu perdre une centaine de caisses d’huître. Le préjudice de ce vol leur coûte cher, il s’élève aux alentours des 5 000 euros. Ils ont installé une pancarte où l’on pouvait lire ‘’stop aux voleurs’’, ainsi qu’une chaine pour barrer la route. Récemment, près de 20 tonnes d’huîtres ont été subtilisées sur le bassin de Marennes et l’île d’Oléron. L’agacement des ostréiculteurs peut se ressentir puisqu’il faut savoir qu’un élevage dure 3 à 4 ans et demande beaucoup de patience.

Des chutes du chiffre d’affaire ?

En raison de cette énorme quantité de vol, les ostréiculteurs ne sont pas forcément optimistes à ce sujet. La profession n’a aucune crainte par rapport à la baisse mais en ce qui concerne la quantité d’huître, il pourrait y en avoir moins que d’habitude. Ce n’est pas la première fois qu’ils rencontrent ce type de problème puisque des vols avaient été recensés également il y a trois ans environ. Ce sont principalement les grands vendeurs d’huître qui sont ciblés par les voleurs.

Plusieurs contrôles par jour

La scène pourrait faire penser à un tournage de film mais il n’en est rien. Afin de protéger au mieux les bassins d’affinage, des contrôles ont lieu jour et nuit, des hélicoptères équipés de caméras infrarouge font même des rondes. Mais cette surveillance est particulièrement difficile puisqu’il faut couvrir près de 6 000 hectares en Charente-Maritime. En espérant qu’il en reste au moins pour les fêtes de fin d’année…